Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 14.09.2011 08h35
La Turquie pourrait lancer une opération terrestre contre le PKK dans le nord de l'Irak (ministre)

Le ministre turc de l'Intérieur Idris Naim Sahin a annoncé mardi que la Turquie pourrait lancer à tout moment une opération terrestre transfrontalière contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) basé dans le nord de l'Irak, en fonction des résultats des négociations avec le pays voisin.

M. Sahin a indiqué que la Turquie était capable de lancer une opération transfrontalière aérienne et terrestre à tout moment, conformément aux résultats des négociations.

"Nos troupes sont également actives sur terre. Nos opérations terrestres, nos patrouilles et notre combat contre les crimes et les criminels se poursuivent", a déclaré M. Sahin devant les journalistes.

Le PKK, qui a intensifié récemment ses attaques dans l'est et le sud-est de la Turquie, a tué plus de 40 soldats turcs au cours des derniers mois.

Considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l'Union européenne, le PKK a pris les armes en 1984 avec pour objectif la création d'un Etat kurde indépendant dans le sud-est de la Turquie. Plus de 40 000 personnes ont été tuées dans les conflits impliquant le PKK au cours des deux dernières décennies.

L'armée de l'air turque a effectué plusieurs frappes ciblant des bastions présumés du PKK dans le nord de l'Irak le mois dernier. En février 2008, la Turquie avait également lancé une opération terrestre transfrontalière contre les rebelles du PKK dans le nord de l'Irak.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
La crise latente s'aggrave dans l'Union Européenne
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme