Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.09.2011 15h28
Le président colombien appelle les FARC à déposer les armes

Le président colombien Juan Manuel Santos a appelé une nouvelle fois dimanche les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) à déposer les armes.

"Ici, à l'endroit où les FARC sont nées il y a 47 ans, je leur envoie un message : quittez les rangs, déposez les armes, renoncez à la violence et au terrorisme et nous seront prêts à vous fournir une opportunité dans la vie civile", a déclaré M. Santos, cité par le bureau présidentiel, dans la ville de Marquetalia, berceau des FARC, dans le centre du pays.

Le fait que les FARC recrutent désormais des mineurs, une réponse à l'intensification de la répression du gouvernement, est contraire au droit humanitaire international, a déclaré le président colombien.

Ces propos font suite à de récentes attaques menées par les FARC dans plusieurs régions et à des accrochages de plus en plus fréquents entre les troupes gouvernementales et les rebelles.

Deux soldats de l'armée gouvernementale ont été tués samedi dans un affrontement avec un commando d'élite des FARC dans le département de Caqueta (sud du pays), tandis que deux autres soldats ont été blessés dimanche dans une attaque lancée par des militants des FARC contre un poste de police à Sardinata, dans le département de Norte de Santander (nord-est du pays).

Les FARC, le groupe rebelle le plus important en Colombie, mènent un combat contre le gouvernement depuis leur création en 1964.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Biélorussie promettent de renforcer les échanges parlementaires
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?
Les prix à Beijing sont-il plus élevés qu'à New York ?
Il faut réduire le fossé des richesses