Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.10.2011 15h51
Affrontement lors d'une manifestation "Occupy D.C." à Washington

Un affrontement a éclaté samedi entre manifestants et agents de sécurité lors d'une manifestation de "Occupy D.C." dans la capitale américaine Washington, au moment où les manifestants tentaient de pénétrer dans un musée national.

Des centaines, voire des milliers de manifestants, dénonçant la cupidité des grandes entreprises et le militarisme, ont défilé samedi après-midi, de la Freedom Plaza (place de la Liberté) près de la Maison Blanche jusqu'au parc du National Mall qui s'étend devant Capitol Hill, siège du Congrès américain. Alors qu'ils essayaient d'entrer dans le Musée national de l'air et de l'espace de la Smithsonian Institution, une altercation a éclaté entre les manifestants et des agents de sécurité. Les gardes ont alors utilisé des des substances lacrymogènes pour faire reculer les manifestants qui tentaient de forcer le passage pour pénétrer dans le musée.

"Nous sommes arrivés à la porte, et ils ont pulvérisé des lacrymogènes sur nous. Ils ont poussé les gens. Ils ont pulvérisé de nouveau dans notre direction [...] avant qu'aucun d'entre nous n'ait pu atteindre la porte. Puis ils ont fermé la porte", a raconté Leslie Boyd, qui a fait le déplacement depuis Ashville, en Caroline du Nord. "C'est un mouvement non violent. Nous n'avons rien fait de mal."

Les substances irritantes se sont propagées dans l'air, obligeant de nombreux manifestants à couvrir leur bouche et leur nez avec des vêtements.

L'entrée principale du musée donnant sur le National Mall a été temporairement fermée, et les manifestants se sont assis sur les marches menant aux portes vitrées, en réclamant de pouvoir entrer à l'intérieur.

Par la suite, la police du parc, qui est chargée de la sécurité du National Mall, a envoyé des policiers, avec des chiens et des chevaux. Des camions de pompiers ont aussi été dépêchés sur place, tandis que les manifestants, toujours assis sur les escaliers, refusaient de quitter les lieux. Jusqu'à 16 h (heure locale), il n'y a eu aucune arrestation, selon des témoins.

UNE MANIFESTATION CONTRE LA CUPIDITE DES ENTREPRISES

La manifestation de samedi est de loin celle qui a rassemblé le plus de participants depuis que le mouvement "Occupy D.C." ("Occupons Washington D.C.") a commencé à organiser des manifestations la semaine dernière sur la place Freedom Plaza et ses environs, sur la place McPherson, et à d'autres endroits de Washington.

Lisa Simeone, une organisatrice de "Occupy D.C.", a indiqué que le mouvement avait l'autorisation de tenir un rassemblement à Freedom Plaza jusqu'à dimanche soir, mais que les organisateurs n'avaient pas encore décidé de ce qu'ils allaient faire.

"Occupy D.C.", groupe issu du mouvement "Occupy Wall Street", gagne lentement du terrain depuis une semaine, et le rassemblement de jeudi coïncidant avec le 10e anniversaire de la guerre en Afghanistan a attiré des centaines de personnes. De nombreuses personnes sont venues de l'extérieur de la ville pour participer à la manifestation, afin de protester notamment contre la cupidité des grandes entreprises et appeler le gouvernement à se concentrer sur les besoins de la population.

Brian Jordan, étudiant en sciences politiques de la Northeastern University de Boston, a expliqué qu'il avait pris part à la manifestation car il souhaitait voir la politique débarrassée de l'influence des gros financiers.

"L'augmentation des salaires ces dernières années a profité à une poignée de gens fortunés, alors que la majorité des travailleurs sont devenus moins riches qu'il y a 20 ou 30 ans", a déploré Jordan, expliquant qu'il avait participé à la manifestation car il veut que le pays reprenne la bonne direction, et qu'il "attend" que cela arrive.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 17 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »
La dure réalité de « taobao boutiques blessées » : nécessité de la souffrance de la transition brutale
Sanctionner la Chine n'apportera rien de bon à l'emploi aux Etats-Unis