Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.10.2011 13h22
Le Hamas et Israël confirment leur accord pour un échange de prisonniers

Le mouvement islamique Hamas et le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou ont tous deux confirmé mardi soir un accord pour un échange de prisonnier dans lequel le soldat israélien Gilad Shalit, retenu captif à Gaza, doit être libéré en échange de la libération de 1 000 Palestiniens emprisonnés en Israël.

Les Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas dans la bande de Gaza, ont déclaré sur leur site Web que "un accord honorable a été conclu et sera mis en oeuvre dans les prochains jours".

"Cet accord a été conclu en accord avec les critères qui avaient été convenus pour la première fois dans l'histoire des accords d'échanges de prisonniers", a déclaré le groupe armé.

Des combattants du Hamas et de deux autres groupes combattants mineurs, les Comités de résistance populaire et l'Armée de l'islam, ont enlevé en juin 2006 le soldat Shalit, âgé de 22 ans, dans un raid transfrontalier sur une base de l'armée israélienne au sud- est de la bande de Gaza.

Les ravisseurs de M. Shalit ont exigé la libération de 1.000 Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes, dont 450 prisonniers qui ont passé plus de 25 ans derrière les barreaux de l'État hébreu. L'Allemagne et l'Egypte ont assuré la médiation d'un accord entre le Hamas et Israël.

Le chef du bureau politique du Hamas à Damas, Khaled Mechaal, doit prononcer mardi soir un discours sur cet accord d'échange de prisonniers, ont fait savoir des sources bien informées du Hamas.

La chaîne de télévision Al-Arabiya, basée à Dubaï, a rapporté mardi soir qu'un accord pour la libération de M. Shalit avait été conclu sous la médiation de l'Égypte entre le Hamas et Israël.

Mahmoud al-Zahar, influent responsable du Hamas actuellement au Caire, a déclaré par téléphone à Xinhua qu'il ne souhaitait pas commenter de reportages des médias, expliquant "s'il y a un accord, le Hamas le déclarera certainement".

Par ailleurs, une source proche du gouvernement israélien a confirmé que celui-ci s'était réuni la nuit dernière jusqu'à 5 heures du matin (03h00 GMT) pour discuter de l'accord d'échange de prisonnier.

"Toutefois, puisque M. Shalit n'est pas encore arrivé ici, Israël ne peut pas dire que l'accord a abouti", a ajouté cette source.

Le Premier ministre israélien Nétanyahou a convoqué mardi soir une réunion d'urgence de son cabinet, au cours de laquelle il a expliqué aux membres les détails de cet accord.

M. Nétanyahou a déclaré aux journalistes à l'issue de cette réunion qu'il avait présenté cet accord à son cabinet et que la plupart de ses membres s'y étaient déclarés favorables.

Le cabinet continue de débattre de cet accord et Gilad Shalit devrait "revenir au pays" d'ici quelques jours.

M. Nétanyahou a déclaré qu'il tiendrait sa promesse de ramener M. Shalit chez lui à ses parents et à ses grands-parents.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wu Bangguo appelle au renforcement des relations sino-canadiennes
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine