Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.10.2011 08h39
Paris se félicite de la libération prochaine de Gilad Shalit

Le président français, Nicolas Sarkozy, et le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, ont salué l'annonce de l'accord devant déboucher sur la libération du soldat franco-israélien Gilad Shalit.

"Le président de la République se réjouit très vivement de l' annonce d' un accord qui doit conduire à la libération de Gilad Shalit", a indiqué mardi l'Elysée dans un communiqué.

Le document précise que M. Sarkozy "s'est entretenu dans la soirée avec le Premier ministre Netanyahou, qu' il a félicité pour ce succès majeur" et qu' il s' est entretenu également avec le père de Gilad Shalit, Noam Shalit.

"Le président de la République remercie tous ceux qui ont contribué à cet accord, notamment l'Egypte pour le rôle essentiel qu' elle a joué", ajoute le communiqué.

"C' est une formidable bonne nouvelle", a pour sa part déclaré mercredi matin Alain Juppé interrogé sur France Info.

"C' est un accord qui est satisfaisant, d' après le Premier ministre israélien, et nous ne pouvons que saluer le courage des autorités israéliennes", a poursuivi le chef de la diplomatie.

Gilad Shalit avait été enlevé le 25 juin 2006 par un commando palestinien lors d'une incursion sur le territoire israélien. Trois jours plus tard, Israël avait lancé l'opération Pluies d'été pour tenter d'obtenir sa libération, en vain. Plusieurs négociations prévoyant des échanges de prisonniers avaient ensuite eu lieu entre le Hamas et Israël sans jamais aboutir.

L' accord annoncé hier par Israël a été conclu sous médiation égyptienne et prévoit la libération de Gilad Shalit en échange d'un millier de prisonniers palestiniens, dont 27 femmes.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les PM chinois et russe s'engagent à mener une coopération plus étroite
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine