Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.10.2011 15h43
Détrompez-vous et cessez de vous enferrer dans votre absurde idée de la « non transparence »

Des dirigeants du gouvernement japonais ont tenu ces derniers temps des propos selon lesquels le « renforcement continuel de la force armée » de la Chine ainsi que l' « intensification de ses activités renouvelées dans les parages » accentuent la « non transparence » de l'environnement de garantie de la sécurité aux environs du Japon.

Le sentiment qu'éprouve le Japon au sujet de la sécurité de son environnement n'intéresse personne et ce n'est pas la première fois que ses dirigeants tiennent des propos déplacés et irresponsables à l'encontre de la Chine qui se développe trop rapidement à leur goût. Faut-il leur répondre ? Certains pensent qu'il est inutile du fait que ce qu'ils débitent sont des balivernes et non pas des vérités. Toutefois, en faisant le lien entre leurs propos et les discours faux et erronés prononcés par leurs collègues sur des problèmes du passé ainsi que l'irresponsabilité des diplomates japonais en parlant ces derniers temps du problème de la Mer de Chine méridionale, il est tout à fait nécessaire de répliquer et de riposter.

Pour la partie japonaise, la création artificielle d'une « non transparence » fait partie des moyens qu'elle utilise souvent pour estomper, embrouiller et compliquer les choses afin de pouvoir cacher et dissimuler ses nombreux calculs subtils et inavouables.

Choisir le moment du défilé militaire des forces aériennes d'autodéfense japonaises pour accuser et condamner la Chine est en fait une manœuvre astucieuse, perfide et machiavélique. Des médias japonais ont publié des reportages qui indiquent que le ministère japonais de la Défense s'active pour déterminer le choix du type d'avion (F-X) en tant que principal chasseur de combat de la nouvelle génération et qu'il est décidé que le choix sera fixé fin novembre prochain. Proposer la Chine comme ennemi imaginaire constitue pour le Japon un prétexte réel pour renforcer ses forces armées. Ce calcul-là dépasse le cadre de la diplomatie japonaise à l'encontre de la Chine et c'est pourquoi tous les autres pays de l'Asie doivent garder une vigilance accrue quant à cela.

Et ce n'est pas tout, car le Japon compte sur un autre calcul astucieux qui consiste à saisir le moment opportun pour apporter sa contribution à la progression au « retour américain en Asie ». Le Japon pense rehausser son prestige et renforcer sa position en Asie en aidant les Etats-Unis à accroître ses investissements stratégiques dans la région et en emboîtant leurs pas en intensifiant les opérations autour de la Chine. Pour lui, c'est un jeu « double garanti » et même si les Américains rencontrent ultérieurement des difficultés qui montrent qu'ils ne sont pas à la hauteur de leur tâche, le Japon, quant à lui, aurait tout de même un cercle qui lui permettra de soumettre des contraintes à la Chine.

Cependant l'histoire malmène toujours ceux qui font preuve de malveillance, d'hostilité et d'agressivité à l'égard des autres et qui font tout pour leur nuire Dans le passé, le Japon a fait de nombreux mauvais calculs qui lui semblait parfaits et infaillibles. Mais, les résultats n'ont pas été aussi admirables et merveilleux comme il les escomptait et, au contraire, ils l'ont mené dans l'impasse.

De nos temps, le Japon comprend parfaitement tout le prix qu'il doit payer en voulant réduire l'espace du développement de la Chine. C'est pourquoi tout en se démenant comme un beau diable, il s'inquiète de plus en plus de ce que la suite lui sera défavorable et ainsi, il s'enfonce plus profondément dans son idée absurde de « non transparence ». S'inquiétant sans cesse d'être la victime d'attaques sournoises et perfides, le Japon, de son côté, pense toujours à comploter contre les autres et c'est la raison pour laquelle il lui est difficile de mener une vie normale et tranquille.

Ainsi, il n'y a rien d'étonnant à ce que le gouvernement japonais est devenu le synonyme que les Américains et les Européens utilisent pour désigner un gouvernement « incapable, inefficace et irresponsable ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 18 octobre
Des dialogues multinationaux n'aideraient pas à résoudre les disputes sur la mer de Chine méridionale (porte-parole)
L'heure n'est pas à la baisse des taux
Faire pression sur le Yuan est une erreur
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »