Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.10.2011 13h27
Rencontre Merkel-Sarkozy sur la crise de la zone euro

La chancelière allemande Angela Merkel s'est entretenue mercredi avec le président français Nicolas Sarkozy sur la crise de la zone euro, sans avoir pu parvenir à un accord sur cette question.

Tandem économique de la zone euro, Paris et Berlin, qui se consultent régulièrement depuis le début de la crise de la dette, ne sont pas encore tombés d'accord sur les mesures qui permettraient de renforcer l'efficacité du fonds de secours de la zone euro. Mais l'on essaie de part et d'autre de sortir de l'impasse, avant la tenue d'un sommet décisif des dirigeants européens dimanche à Bruxelles.

La France préconise d'introduire un effet de levier pour renforcer le Fonds européen de stabilité financière (FESF) en le transformant en un établissement bancaire qui aurait accès aux financements de la banque centrale européenne (BCE), mais sur ce point, Paris fait face à l'opposition tant de la BCE que du gouvernement allemand.

"En Allemagne, la coalition est divisée sur cette question", a indiqué M. Sarkozy à l'issue de son entretien avec Mme Merkel.

Les commentaires du chef de l'Etat français ont alimenté les incertitudes sur la capacité des dirigeants européens à adopter un plan clair et convaincant lors de leur rencontre de dimanche.

Les deux dirigeants ont par ailleurs assisté à la cérémonie d'adieu tenue en l'honneur de Jean-Claude Trichet, qui aura 69 ans en décembre et prendra officiellement sa retraite de la présidence de la Banque centrale européenne le 31 octobre. Il sera remplacé par l'économiste italien Mario Draghi, âgé de 62 ans.

S'exprimant à cette occasion, Mme Merkel s'est déclarée pleinement convaincue que les pays européens sauraient sortir de l'actuelle crise de la dette en zone euro grâce à leurs propres efforts.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
Nouvelles principales du 19 octobre
Les Etats-Unis jouent au voleur volé en accusant la Chine d'être « manipulatrice de taux de change »
Détrompez-vous et cessez de vous enferrer dans votre absurde idée de la « non transparence »
L'heure n'est pas à la baisse des taux