Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.10.2011 16h30
Le PM français salue l'accord de Bruxelles qui aurait évité "une catastrophe"

Le Premier ministre français François Fillon a défendu jeudi au Sénat l'accord du sommet de la zone euro tenu mercredi à Bruxelles, lequel, selon lui, aurait évité "une catastrophe".

Répondant à une question du sénateur Jean-Pierre Chevènement, M. Fillon a indiqué que le premier point positif de l'accord de Bruxelles est le fait qu'"on a définitivement abandonné l'idée qu'on pourrait lâcher un pays de la zone euro".

"Si nous arrivons à endiguer les attaques contre la Grèce, alors une grande partie des attaques qui se sont portées de façon peu cohérente, peu réaliste sur d'autres pays de la zone euro cesseront", estime M. Fillon.

Parmi d'autres succès enregistrés, le Premier ministre a énuméré "un fonds européen de stabilité financière renforcé", "un accord sur la recapitalisation des banques" qui permettra une recapitalisation dans l'ordre, ainsi que le consensus de l'ensemble des pays de la zone euro sur la mise en oeuvre d'un gouvernement économique.

L'accord de Bruxelles "n'est qu'une étape", a avoué M. Fillon, tout en soulignant que cela aurait évité "une catastrophe".

"Nous devrons aller vers une union intergouvernementale très forte des pays de la zone euro et au coeur de cette union intergouvernementale il y a un rapprochement franco-allemand qui ne peut plus être seulement symbolique, qui doit faire l'objet d'un travail en commun de convergence de nos économies", a-t-il fait remarquer.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vaisseau spatial Shenzhou-8 a été transféré verticalement sur la rampe de lancement et sera lancé début novembre
Nouvelles principales du 27 octobre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?