Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.10.2011 10h10
Le président de l'Equateur se retire du sommet de l'Amérique latine pour protester contre l'OCDE et la Banque mondiale

Le président de l'Equateur, Rafael Correa s'est retiré samedi du sommet de l'Amérique latine pour protester contre la présence des représentants de l'Organisation de coopération et de développement (OCDE) et de la Banque mondiale.

Lors de la première séance plénière du 21e sommet ibéro-américain, Rafael Correa a critiqué la présence du secrétaire général de l'OCDE Angel Gurria comme une "intervention".

"Je voudrais demander, en retour, que l'OCDE invite un représentant des pays d'Amérique latine pour expliquer notre position lors de sa prochaine réunion", a dit le président Correa.

Corra a également remis en question la présence du représentant de la Banque mondiale en Amérique latine Pamela Cox à ce sommet.

"Monsieur le président, pourquoi dans ce forum nous accueillons la Banque mondiale qui fait ouvertement chantage à mon pays", a affirmé Correa, estimant que la Banque mondiale doit présenter ses excuses pour les chantages faits aux différends pays de la région.

Le président Correa s'est retiré le sommet après ces mots.

En aout 2005, M. Correa, alors ministre des Finances, s'est rendu à Washington pour demander un prêt de 100 millions de dollars auprès de la Banque mondiale.

Mais il est reparti les mains vides, car la Banque mondiale a refuse le prêt au dernier moment en réponse à la restructuration d'un fonds de stabilisation pétrolière par l'Equateur. Correa a accusé la Banque mondiale de chantage et menacé d'expulser l'institution multilatérale de son pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Conversation téléphonique entre le président chinois Hu Jintao et son homologue français Sarkozy
Nouvelles principales du 28 octobre
Le dialogue est la « meilleure façon » d'éviter la guerre commerciale
La fin tragique de Kadhafi va profiter à la campagne électorale de Barack Obama
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?