Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.11.2011 13h50
La marine israélienne intercepte une mini-flottille humanitaire en route pour Gaza

La marine israélienne a intercepté vendredi après-midi deux bateaux transportant du matériel médical en route pour la bande de Gaza, les conduisant à Ashdod, un port dans le sud d'Israël, a annoncé l'armée israélienne dans un communiqué.

"L'interception a été menée en conformité avec les directives du gouvernement israélien et suite à l'épuisement de toutes les tentatives pour empêcher les deux bateaux de se rendre dans l'enclave palestinienne', affirme l'armée israélienne.

Suite au refus de ces bateaux de se rendre dans un port israélien ou égyptien, le chef d'état-major de l'armée Benny Gantz a ordonné à la marine d'intercepter cette flottille. Personne n'a été blessée pendant l'arraisonnement des bateaux, indique le communiqué.

Les deux bateaux transportant du matériel médical et 27 militants pro-palestiniens sont partis mercredi de la Turquie pour tenter de briser le blocus israélien de la bande de Gaza.

Le gouvernement israélien a déclaré qu'il ne permettrait pas à la flottille de violer le blocus de la bande de Gaza, notant que les militants peuvent envoyer leur aide à Gaza par voie terrestre.

L'armée israélienne avait arraisonné en mai 2010 une flottille humanitaire internationale en route pour Gaza, tuant neuf militants turcs.

L'arraisonnement a provoqué un tollé international et contraint Israël à assouplir son blocus sur Gaza, imposée depuis 2006 après que le mouvement islamiste palestinien Hamas ait pris le contrôle de ce territoire palestinien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?