Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.11.2011 14h07
Damas accuse Washington d'implication dans les violences en Syrie : Ligue arabe

La Ligue arabe (LA) a annoné lundi avoir reçu un message du ministre syrien des Affaires étrangères Walid Muallem accusant les États-Unis d'implication dans les violences qui secouent la Syrie depuis la mi-mars, a rapporté l'agence de presse officielle égyptienne MENA.

Selon un communiqué publié par le secrétaire général de la LA Nabil al-Arabi, ce message s'adressait à la commission ministérielle arabe chargée d'assurer la médiation de la situation en Syrie. Ce message contenait la réponse syrienne au communiqué du porte-parole du département d'État américain qui appelait le 4 novembre la population syrienne à ne pas rendre les armes aux autorités syriennes.

Le ministre syrien des Affaires étrangères a affirmé que cela signifiait une implication concrète des États-Unis dans les violences en Syrie, pour retarder le travail de la LA en vue d'une solution à la crise syrienne.

La Ligue a reçu plus tôt ce lundi le message de M. Muallem, concernant les mesures prises par le gouvernement syrien pour mettre fin à la crise, et la LA a transmis ce message à tous les pays arabes immédiatement après sa réception, a déclaré le directeur adjoint de la LA Ahmed Bin Helli.

Le message mentionnait également les mesures adoptées jusqu'à présent par le gouvernement syrien dans le cadre de la mise en oeuvre de l'initiative arabe pour le règlement de la crise syrienne, a-t-il ajouté.

Une réunion des ministres des Affaires étrangères de la LA doit avoir lieu samedi prochain pour discuter de « la poursuite de la violence et le non-respect par le gouvernement de ses obligations au regard du Plan d'action arabe pour résoudre la crise en Syrie ».

La crise qui dure depuis près de sept mois en Syrie met en difficulté les Syriens dans leur vie quotidienne car les recettes du tourisme, de transferts d'argent de travailleurs à l'étranger et d'investissements étrangers ont plongé depuis le début des troubles.

Le gouvernement syrien est confronté à une pression internationale croissante, y compris des sanctions économiques de la part des États-Unis et de l'Union européenne, pour sa répression des manifestations.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?