Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.11.2011 13h32
Le Pakistan juge positif le sommet bilatéral avec l'Inde (ministre des Affaires étrangères)

La ministre pakistanaise des Affaires étrangères Hina Rabbani Khar a annoncé dans un communiqué publié vendredi que le sommet bilatéral avec l'Inde, qui s'est tenu aux Maldives, avait contribué à renforcer la détermination des deux parties à s'engager de manière sérieuse.

Les Premiers ministres du Pakistan et de l'Inde se sont rencontrés jeudi aux Maldives en marge du sommet de l'Association sud-asiatique pour la coopération régionale, et se sont engagés à ouvrir un nouveau chapitre dans les relations bilatérales entre les deux pays.

La ministre pakistanaise des Affaires étrangères a expliqué que cette rencontre avait été l'occasion pour les deux parties de réaffirmer leur détermination à oeuvrer en faveur de la paix et à rechercher des solutions aux problèmes importants, y compris celui du Jammu-et-Cachemire.

Elle a indiqué que le Pakistan avait jugé ces entretiens positifs et accueilli avec satisfaction la volonté montrée par l'Inde de prendre des engagements plus larges.

"Les deux parties sont parvenues à finaliser le calendrier des rencontres, et ont accepté d'organiser des réunions de travail préliminaires à la tenue de la Commission mixte entre l'Inde et le Pakistan", a révélé la ministre.

Elle a souligné que les deux Premiers ministres s'étaient accordés sur le fait que le terrorisme constituait un problème commun, et que la coopération était la seule manière viable d'aller de l'avant.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?