Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.11.2011 09h17
Le protectionnisme n'est pas bon pour l'économie de l'UE, dit le PM suédois

Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt a déclaré lundi que l'Europe avait excessivement parlé de protection de différents secteurs économiques et que cela n'était pas favorable pour l'économie de l'Union européenne (UE).

"Dans la pratique, nous consacrons beaucoup de ressources à protéger différentes parties de notre économie et par la suite nous ne devrons pas être surpris si d'autres régions du monde font de même. Si nous augmentons notre protection, ils le feront aussi. "

M. Reinfeldt a tenu ces propos lors de la réunion des ministres européens du Commerce, qui a réuni les ministres et représentants de 15 pays.

"La question est de savoir qui sera le perdant au bout du compte, et je suis presque sûr que ce sera l'Europe car nous n' avons pas l'augmentation démographique (nécessaires), nous ne pouvons pas nous reposer sur notre demande intérieure, nous devons obtenir un accès aux autres marchés et en particulier aux marchés qui connaissent la croissance dans d'autres régions du monde, c'est pourquoi le vrai bénéficiaire du libre-échange est l'Europe", a expliqué M. Reinfeldt.

En théorie, de nombreux dirigeants politiques sont opposés au protectionnisme commercial, mais quand on parle aux entrepreneurs, on s'aperçoit non seulement qu'il y a du protectionnisme en Europe, même dans les pays Nordiques, mais aussi que les gens ont déjà du mal à pénétrer d'autres marchés, aussi c'est une mesure pratique que de déréglementer les différents marchés et d'améliorer la mobilité en Europe.

M. Reinfeldt a également appelé les pays européens à adopter des réformes aussi vite que possible.

"La Suède a connu une grave crise de la dette il y a 20 ans. L' enseignement que nous en avons tiré est que lorsque vous commencez à adopter des réformes, à ouvrir vos marchés, à faire face à la concurrence, une fois que vous commencez à mettre de l'ordre dans vos finances publiques, les marchés réagiront et l'investissement reviendra plus vite que vous ne le pensez", a dit M. Reinfeldt.

Les ministres et représentants sont réunis pour discuter des moyens de mettre en oeuvre le calendrier pour la numérisation de l' Europe et l'unification d'un système de brevet européen afin de former un marché européen unique et de faciliter le commerce au sein du marché européen.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de l'Afrique
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?