Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 22.11.2011 13h39
La France préconise de nouvelles sanctions à l'encontre de l'Iran

La France a demandé lundi à ses partenaires de geler les avoirs de la banque centrale d'Iran et d'interrompre les achats de pétrole iranien, afin de faire pression à Téhéran, qui, selon les autorités françaises, développe des programmes nucléaires militaires et refuse de coopérer avec la communauté internationale.

Selon un communiqué publié lundi soir par la présidence française, le président Nicolas Sarkozy a adressé lundi une lettre à ce sujet aux chefs d'Etat et de gouvernement de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, du Japon, du Royaume-Uni, ainsi qu'au président du Conseil européen et au président de la Commission européenne.

La France "propose à l'Union européenne et à ses États membres, aux États-Unis, au Japon, et au Canada, ainsi qu'aux autres pays volontaires, de prendre la décision de: geler dès à présent les avoirs de la banque centrale d'Iran et d'interrompre les achats de pétrole iranien. Nous engageons à cet égard une concertation avec les pays de la région", indique le communiqué.

D'autre part, la France demande à l'Iran de "suspendre immédiatement toutes ses activités nucléaires et balistiques interdites par le Traité de Non-prolifération, par les résolutions du Conseil de sécurité et du Conseil des gouverneurs de l'AIEA, et faire toute la lumière sur son programme nucléaire, en coopérant sans réserve avec le Directeur général de l'AIEA", ainsi de " cesser ses menaces à l'encontre de ses voisins et des pays de la région", poursuit le communiqué.

"Si l'Iran le souhaite, une négociation de bonne foi, que nos pays ont toujours appelée de leurs voeux, est possible", a ajouté la présidence française.

Selon les autorités française, l'Iran poursuit depuis plus de dix ans un programme nucléaire illégal et développe une capacité nucléaire militaire et le comportement du gouvernement iranien constitue "une menace grave et urgente à la paix".

"Alors que l'Iran accélère son programme nucléaire, refuse la négociation, et condamne son peuple à l'isolement, la France préconise de nouvelles sanctions d'une ampleur sans précédent, pour convaincre l'Iran qu'il doit négocier", explique le communiqué.

Les autorités iraniennes rejettent depuis toujours les accusations des pays occidentaux, en affirmant que ses programmes nucléaires sont pour des fins civiles et pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le PM chinois promet de renforcer les relations avec Brunei
Nouvelles principales du 21 novembre
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis