Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.11.2011 09h20
L'armée et le gouvernement du Pakistan démentent des négociations avec les talibans

L'armée et le gouvernement du Pakistan ont démenti mardi les pourparlers avec les talibans pakistanais, refusant de commenter les informations concernant un cessez-le-feu annoncé par un commandant important des talibans pakistanais.

En réaction à un reportage de lundi soir sur des pourparlers entre les talibans et le gouvernement du Pakistan, un porte-parole du service de Relations publiques interarmées (ISPR), porte-voix de l'armée pakistanaise, a déclaré mardi que « l'armée n'a entrepris aucune négociation d'aucune sorte avec les talibans pakistanais ou avec des groupes combattants affiliés ».

« De tels rapports sont inventés, injustifiés et infondés », a déclaré le porte-parole, ajoutant que « aucune négociation ou aucun processus de réconciliation n'a été envisagé par le gouvernement ».

Le ministre pakistanais de l'Intérieur Rehman Malik a également démenti mardi toute négociation avec les talibans. Toutefois, il a indiqué que les talibans avaient envoyé des signes positifs pour de tels pourparlers et que ce mouvement devrait renoncer à la violence pour que de telles discussions puissent avoir lieu.

D'après des reportages de médias locaux, le porte-parole taliban Ihsanullah Ihsan a lui-aussi démenti les reportages sur de telles négociations. S'adressant aux journalistes par téléphone mardi soir dans la ville de Peshawar dans le nord-ouest du Pakistan, il a déclaré que les États-Unis devraient cesser leurs attaques, que l'armée pakistanaise devrait cesser ses opérations et que les prisonniers talibans devraient être libérés avant que les discussions puissent avoir lieu.

Toutefois, peu après ces démentis de l'armée pakistanaise et de hauts responsables du gouvernement sur des négociations entre les talibans et le gouvernement du Pakistan, presque toutes les chaînes de télévision locales ont rapporté qu'un important commandant taliban pakistanais avait annoncé que son mouvement avait déclaré un cessez-le-feu dans tout le pays depuis un mois pour permettre des pourparlers de paix avec le gouvernement.

Dans les faits, des affrontements quasi-quotidiens ont été rapportés entre les combattants talibans et les forces de sécurité du Pakistan dans les régions tribales d'Orakzai et de Kurram dans le nord-ouest du Pakistan, ainsi que dans la province de Baloutchistan dans le sud-ouest du pays. Des pertes importantes ont été enregistrées par les deux camps dans ces affrontements.

Les observateurs locaux estiment que l'annonce de cessez-le- feu de ce mardi pourrait avoir été inventée à diverses fins.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et les Etats-Unis signent cinq accords économiques et commerciaux
Nouvelles principales du 22 novembre
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »
Les suggestions de FMI à propos de la Chine ne correspondent pas à la réalité de celle-ci
La coopération est-asiatique après le « retour » des Etats-Unis