Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 25.11.2011 11h01
Les trois premières économies de la zone euro déterminées à garantir la pérennité de l'euro

Les trois premières économies de la zone euro sont déterminées à "garantir la pérennité de l'euro", a déclaré jeudi le président français Nicolas Sarkozy, à l'issue d'une rencontre à Strasbourg avec la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre italien Mario Monti.

"Nous sommes tous les trois conscients de la gravité de la situation", et "déterminés à tout faire pour soutenir et garantir la pérennité de l'euro", a indiqué le chef d'Etat français lors d'une conférence de presse commune après le mini-sommet sur la crise de la zone euro.

Il a également annoncé que Paris et Berlin allaient faire " dans les jours qui viennent" des "propositions communes pour modifier les traités" européens afin d'améliorer la gouvernance de la zone euro.

Selon lui, le but de cette rencontre tripartite est "d'abord de marquer la volonté de l'Allemagne et de la France de soutenir et d'aider le gouvernement italien", confronté à une contamination de la crise de la dette dans la zone euro.

La France, l'Allemagne et l'Italie sont d'accord pour respecter l'indépendance de la Banque centrale européenne (BCE) , a affirmé M. Sarkozy, en soulignant qu'il faudrait "plus d'intégration et de convergence économique à venir grâce à une modification des traités".

De son côté, la chancelière allemande a insisté sur la nécessité de souvetage de l'euro. "Nous voulons un euro stable et fort dans la communauté des monnaies...... nous devons émettre un signal fort de coopération", a expliqué Mme Merkel.

"La confiance politique en Europe a régressé et nous devons la retrouver. Cette conversation aujourd'hui était très harmonieuse", a-t-elle dit.

Quant à le rôle de la BCE face à la crise de la dette, elle " est indépendante et les modifications des traités ne toucheront pas la BCE", a souligné Mme Merkel.

Pour sa part, le chef du gouvernement italien a estimé que " l'objectif prioritaire est celui d'une bonne santé de la zone euro ".

"Il faut que l'euro tienne. Cette discussion se poursuivra prochainement à Rome", a ajouté M.Monti, tout en révélant qu'il faudrait "des réformes structurelles en Italie" pour l'objectif de l'équilibre budgétaire en 2013.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Signature de 14 accords de coopération entre la Chine et le Turkménistan
Nouvelles principales du 24 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »