Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.11.2011 11h04
La Ligue arabe décide d'imposer des sanctions contre la Syrie

La Ligue arabe a décidé dimanche d'imposer des sanctions contre la Syrie, pour son refus d'accepter l'envoi d'une mission d'observateurs arabes.

Les sanctions comprennent le gel des transactions commerciales avec le gouvernement syrien et des comptes bancaires du gouvernement dans les pays arabes, la suspension des liaisons aériennes entre les pays arabes et la Syrie et une interdiction de voyager dans les pays arabes pour des responsables à déterminer.

"Aujourd'hui, nous sommes très triste de tenir une telle réunion, parce que le gouvernement syrien refuse de signer l'accord sur l'envoi d'une mission d'observateurs en Syrie. La Syrie est un pays important dans la région. Nous sommes très préoccupés par la cris syrienne. Nous avons pris donc cette décision", a déclaré le Premier ministre qatari Cheikh Hamad ben Jassem al-Thani.

Sur les 21 membres de la Ligue arabe --sans compter la Syrie suspendue mi-novembre--, 19 ont voté en faveur de ces sanctions, tandis que l'Irak et le Liban s'en sont "dissociés.

M. Jassim a indiqué que la Ligue arabe s'efforcerait d'agir pour que ces sanctions n'affectent pas directement ou indirectement la population syrienne.

La commission ministérielle de la Ligue arabe, chargé de trouver une solution à la crise en Syrie, se réunira régulièrement pour examiner la situation en Syrie, a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil Arabi a déclaré à la presse que les sanctions étaient destinées à mettre fin à l'effusion de sang en Syrie.

"Certains pays ont parlé des sanctions politiques dans une prochaine étape, dont le retrait des ambassadeurs et la suspension des relations diplomatiques avec la Syrie, mais la Ligue arabe n'a pas envisagé un tel plan", a expliqué M. Arabi.

Il a souligné que les sanctions accentuerait les pressions sur le régime syrien, ajoutant que la Ligue arabe examinerait les conséquences de ses sanctions et oeuvrait pour éviter une intervention étrangère en Syrie.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les ministres de la Défense de la Chine et du Ghana souhaitent renforcer les liens militaires entre les deux pays
Nouvelles principales du 25 novembre
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?
L'entrée de la Chine à l'OMC il y a dix ans fut une decision juste
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine