Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.12.2011 13h38
La GB décide d'expulser les diplomates iraniens suite à l'attaque de l'ambassade britannique à Téhéran

La Grande-Bretagne va expulser tous les diplomates iraniens suite à l'attaque de son ambassade mardi à Téhéran, a annoncé mercredi le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.

Il a déclaré avoir ordonné la fermeture immédiate de l'ambassade iranienne à Londres et demandé à tous les employés de quitter le pays dans les prochaines 48 heures.

M. Hague a déclaré que la majorité des manifestants étaient issus d'une organisation militante étudiante Basij, et il est " clair qu'il s'agit d'une organisation contrôlée par les éléments du régime iranien".

Il a ajouté que tous les diplomates britanniques à Téhéran ont été évacués et que l'ambassade a fermé ses portes.

"Depuis quelques minutes, tout notre personnel diplomatique a quitté l'Iran", a fait savoir M. Hague. "Si un pays rend nos activités impossibles sur son sol, il ne peut s'attendre à avoir une ambassade là-bas".

Cependant, il a annoncé que la Grande-Bretagne ne durcissait pas ses relations avec l'ensemble de l'Iran.

"Cela ne signifie pas que les relations diplomatiques sont durcies dans leur intégralité. Il s'agit d'une action qui réduit nos relations avec l'Iran à son niveau le plus bas en accord avec le maintien des relations diplomatiques", a indiqué le chef de la diplomatie britannique.

Le Premier ministre David Cameron a mis en garde mardi Téhéran contre "les conséquences graves" du manque de protection du personnel de l'ambassade britannique et l'a accusé d'avoir violé la Convention de Vienne.

M. Hague participera à la réunion du Conseil des Affaires étrangères de l'UE mercredi et jeudi à Bruxelles et "discutera de ces événements et des actions à mener à la lumière de la poursuite du programme d'armes nucléaires par l'Iran".

Du côté de Téhéran, le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré regretter la prise de l'ambassade britannique et les incidents qui ont suivi. Dans un communiqué publié sur son site Internet, le ministère a déclaré regretter le comportement " inacceptable" de certains manifestants.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis