Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 02.12.2011 08h36
La France et le Danemark considèrent que Bachar al-Assad "doit quitter le pouvoir"

La France et le Danemark ont considéré que Bachar al-Assad (le président syrien) a perdu toute légitimité et doit quitter le pouvoir pour permettre la mise en oeuvre de la transition démocratique à laquelle aspire le peuple syrien, selon une déclaration conjointe des ministres des Affaires étrangères des deux pays, Alain Juppé et Villy Sovndal.

Selon cette déclaration conjointe publiée mercredi par le Quai d'Orsay, les deux ministres ont discuté lors de leur rencontre mercredi à Paris, de la situation en Syrie.

Les deux ministres ont soutenu "pleinement les efforts de la Ligue Arabe, qui a pris cette semaine des décisions fortes pour faire pression sur le régime syrien en vue d'un arrêt de la répression".

"La communauté internationale doit entendre le message qui lui est adressé par les Etats arabes et prendre ses responsabilités", ont souligné MM.Juppé et Sovndal.

Selon la déclaration, les deux ministres français et danois ont tous les deux eu des rencontres avec le président du Conseil National Syrien (CNS), Burhan Ghalioun, ici à Paris. Ils ont salué les efforts de rassemblement de l'opposition syrienne, qu'ils souhaitent "la plus inclusive possible, autour du projet d'un Etat démocratique, pluraliste et séculier, basé sur le principe de la citoyenneté et garantissant les droits des minorités".

"Nous saluons la volonté des opposants syriens de préserver le caractère pacifique de la contestation et de travailler en pleine concertation avec la Ligue arabe", ont-ils ajouté.

"Ce message sera également le nôtre demain à Bruxelles à la réunion du Conseil des Affaires Etrangères, où la Syrie sera évoquée", ont conclu les deux ministres.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis