Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.12.2011 08h20
Les Etats-Unis ne retireront pas le Soudan de la liste des pays soutenant le terrorisme (émissaire)

Un émissaire américain a déclaré mardi que les Etats-Unis ne retireraient pas le Soudan de la liste des Etats soutenant le terrorisme tant que le conflit frontalier avec son voisin du sud se poursuivrait.

"Nous avons déjà clairement indiqué que nous ne pourrons pas modifier la liste des Etats soutenant le terrorisme tant que le conflit se poursuivrait au Sud-Kordofan et dans la région du Nil Bleu", a déclaré l'émissaire spécial américain pour le Soudan, Princeton Lyman.

Il a déclaré aux journalistes lors d'un point de presse que les bombardements soudanais frappaient les zones civiles "presque aveuglement", et que les organismes d'aide humanitaire continuaient à se voir refuser l'accès à la région.

"Il est nécessaire de revenir aux négociations", a-t-il ajouté.

Le conflit au Sud-Kordofan a éclaté en juin dernier entre l'armée soudanaise et les combattants proches de l'Armée de libération du peuple soudanais (devenue l'armée régulière du Sud-Soudan après son accès à l'indépendance), et se sont propagés dans la province du Nil Bleu trois mois plus tard.

Le département d'Etat américain a placé le Soudan sur la liste des Etats soutenant le terrorisme en 1993 et a imposé des sanctions à son encontre, accusant Khartoum d'abriter des terroristes locaux et internationaux, y compris le chef d'Al-Qaïda Oussama ben Laden.

Les Etats-Unis ont promis de normaliser les relations avec le Soudan en échange de sa pleine coopération dans l'application de l'Accord de paix global signé en 2005, censé mettre fin à deux décennies de guerre civile entre le gouvernement central du Soudan et la région du Sud-Soudan.

Dans le cadre de cet accord, le Sud-Soudan a décidé en janvier par référendum de rompre avec le nord, et a déclaré son indépendance le 9 juillet. Néanmoins, certaines questions épineuses restent en suspens entre le Soudan et le Sud-Soudan, telles que le partage des revenus pétroliers et de la dette extérieure, la démarcation des frontières et le statut de la région d'Abyei, riche en pétrole.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis