Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.12.2011 08h33
La Syrie et l'Iran renforcent la coopération économique dans le contexte de sanctions

En tant qu'allié de longue date de la Syrie dans la région, l'Iran a apporté à Damas une aide économique ces dernières années pour contrer l'isolement international et les sanctions économiques. Les deux pays ont récemment signé une série d'accords sur la coopération économique pour aider la Syrie à supporter les nouvelles pressions.

La Syrie est le théâtre de violents affrontements depuis neuf mois. Le pouvoir accuse la conspiration étrangères et les bandes armées d'être à l'origine de ces violences. La crise a incité les Etats-Unis, l'Union européenne et même certains pays arabes à imposer des sanctions contre les secteurs des banques et de l'énergie syriens.

Mercredi, la Syrie a décidé de réduire les droits de douane sur les marchandises syriennes à destination de l'Iran de 60 %.

La décision a été prise à la fin des deux jours de réunion d'un comité syro-iranien sur la coopération économique.

Le ministre syrien de l'Economie, Mohammad Nidhal al-Shaar, a indiqué en marge de la réunion que "la route vers l'Iran a toujours été ouverte pour les deux pays", ajoutant que les deux pays développeront leurs relations économiques via l'Irak, qui selon le ministre "ne sera pas un obstacle pour les relations entre la Syrie et l'Iranie".

L'Irak a déjà fait savoir qu'il ne respectera pas les sanctions de la Ligue arabe contre la Syrie.

Pendant les réunions, la Syrie et l'Iran ont signé un certain nombre d'accords dans les champs du commerce, du tourisme, des transports et du logement.

M. Shaar a indiqué que les deux pays avaient décidé de réduire les droits de douane à 4 %.

Le ministre iranien du Logement, Ali Nikzad, qui a présidé les réunions, a déclaré que "les ennemis n'arriveront pas à faire tomber la Syrie". "Nous sommes convaincus que les Syriens déjoueront" les tentatives des pays occidentaux et "émergeront plus forts de cette crise car l'Iran restera à ses côtés dans le futur comme il l'a fait dans le passé".

Il a souligné que l'Iran était prêt à fournir la Syrie tout ce dont elle avait besoin dans le domaine économique.

Le commerce bilatéral annuel entre les deux pays est estimé à environ 200 millions de dollars américains.

Le soutien politique et économique iranien a permis à la Syrie de survivre aux sanctions américaines et à l'isolement international imposés à Damas sous l'administration de l'ancien président américain George W. Bush, et ce devrait être le cas encore maintenant.

Le parlement iranien a ratifié un accord de libre-échange entre l'Iran et la Syrie après un retard de quatre jours. "Tous les industriels en Syrie sont ravis de l'accord", a déclaré un éminent industriel syrien, Bader al-Natour.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis