Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.12.2011 08h08
Premier dialogue trilatéral pour les Etats-Unis, le Japon et l'Inde

Les Etats-Unis, le Japon et l'Inde ont tenu leur premier dialogue trilatéral lundi à Washington sur toute une série de questions régionales et mondiales d'intérêt commun.

"Ces discussions marquent le début d'une série de consultations entre nos trois gouvernements, qui partagent des valeurs et des intérêts communs dans la région Asie-Pacifique et dans le monde", a indiqué le département d'Etat américain dans une déclaration.

En réponse à une supposition attribuant aux parties prenantes de cette réunion une volonté de contenir la Chine, le sous-secrétaire d'Etat américain pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, Kurt Campbell, a catégoriquement rejeté cette idée en la qualifiant d'"absurde".

M. Campbell avait indiqué que les trois parties discuteraient à cette occasion de nombreuses questions, notamment d'un "développement élargi et stratégique en Asie" dans les domaines économique et militaire.

La réunion a été co-présidée par Kurt Campbell et le sous-secrétaire d'Etat américain pour l'Asie du Sud et l'Asie centrale Robert Blake.

Le ministre japonais des Affaires étrangères Koichiro Gemba, en visite aux Etats-Unis, a indiqué que son entretien avec son homologue américaine Hillary Clinton avait été l'occasion d'affirmer que "le Japon et les Etats-Unis sont en train d'approfondir des relations stratégiques avec l'Inde".

Les trois pays ont convenu de se réunir de nouveau à Tokyo en 2012 pour poursuivre leurs discussions.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine présente ses sincères condoléances pour la mort de Kim Jong-Il
Nouvelles principales du 20 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis