Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.01.2012 13h06
La Commission européenne rejette le projet budgétaire belge pour 2012

La Commission européenne a rejeté le projet budgétaire belge pour 2012, a reconnu vendredi le gouvernement belge, tout en contestant la méthode de calculs et l'analyse de la Commission européenne.

Le vice-président de la Commission européenne aux affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a adressé jeudi un message au vice-Premier ministre et ministre belge des Finances, Steven Vanackere, selon lequel la Commission européenne a jugé trop optimiste le déficit estimé par le gouvernement belge dans son projet budgétaire pour 2012.

Basée sur une croissance économique de 0,8% dans le cadre des prévisions du gouvernement belge, la Commission européenne estime que le déficit belge atteindra 3,25% de son produit intérieur brut (PIB), au lieu de l'objectif de 2,8% établi par Bruxelles. Ce qui risque d'aller à l'encontre des règles européennes qui prévoient un déficit maximum de 3% pour 2012.

M. Rehn a aussi invité le gouvernement belge à présenter, avant lundi prochain, soit une réserve complémentaire à hauteur de 1,2 à 2 milliards d'euros soit le gel supplémentaire de certaines dépenses budgétaires.

Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a convoqué jeudi un kern en vue de donner une réponse à la Commission européenne, et la réunion se poursuivra ce week-end.

M. Vanackere a déclaré vendredi qu'il s'attendrait au dialogue pour que les chiffres du gouvernement belge et de la Commission européenne se rejoignent progressivement, et la vice-Première ministre Laurette Onkelinx s'est demandé sur le travail de calcul de la Commission européenne, alors que le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères a plutôt partagé l'avis de la Commission européenne, soulignant la nécessité des mesures complémentaires ou du gel de certaines dépenses afin de ramener le budget 2012 dans les limites imposées par la Commission européenne.

Le projet budgétaire belge 2012 avait été adopté à la hâte le 27 novembre dernier par les six partis politiques, de gauche et de droite, francophones et néerlandophones, qui forment actuellement une coalition au pouvoir, après plus de 500 jours de négociations- marathon et deux jours après la baisse par S&P de la cotation de la Belgique.

La Banque Nationale de Belgique a publié le 14 décembre dernier ses prévisions économiques pour 2012, selon lesquelles le PIB belge a été revu à la baisse pour une légère hausse de 0,5%, tandis que la Fédération d'entreprises de Belgique est plus pessimiste pour annoncer le 20 décembre dernier que la croissance économique belge ne serait que de 0,2% en 2012.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Nouvelles principales du 6 janvier
Sélection du Renminribao du 6 janvier
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?