Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 10.01.2012 16h20
La « mentalité de guerre froide » n'a pas sa place en Asie

Dimanche, le Ministre assistant chinois des Affaires Etrangères a incité les pays d'Asie à abandonner leur « mentalité de guerre froide » quand ils abordent des sujets régionaux sensibles, disant que l'idée de « partenaires de sécurité exclusifs » ne saurait convenir quand il s'agit de faire face à la situation régionale actuelle, qui est complexe.

Ces paroles arrivent alors que, l'année dernière, la Chine a eu des relations parfois tendues avec ses voisins en Asie, le tout étant compliqué plus encore par le retour stratégique de Washington dans la Région Asie-Pacifique.

L'Asie est d'une manière générale une région stable et pacifique, cependant quelques problèmes épineux comme la sécurité maritime et énergétique demeurent. « Pour répondre à des problèmes émergents, les parties concernées doivent d'abord renforcer leur confiance mutuelle dans cette région diverse et complexe », a t-il dit.

Après de nombreuses années d'efforts, une structure de sécurité multi-niveaux a été créée et jour un rôle constructif dans la Région Asie-Pacifique. On y compte les Pourparlers à Six, l'Organisation de la Coopération de Shanghai, et les forums régionaux de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), a dit M. Liu dans un entretien avec l'Agence de Presse Xinhua.

Tous les mécanismes existants devraient exploiter pleinement leurs avantages, être complémentaires et s'encourager l'un l'autre, car « à court terme, il est peu probable que l'on puisse forger un mécanisme de sécurité régionale pan-Asie-Pacifique chapeautant tous ces mécanismes », a ajouté M. Liu.

Ce mécanisme de sécurité régionale devrait se fonder sur la confiance mutuelle, les avantages mutuels, l'égalité et la coordination, a t-il dit.

En tant que diplomate chinois en charge des affaires asiatiques, les remarques de M. Liu illustrent la position de la Chine envers ses voisins d'Asie.

Bien que la Chine ait renforcé sa confiance mutuelle avec ses voisins et avancé des suggestions constructives pour une coopération pragmatique, ses relations avec ses voisins asiatiques ont été mises à l'épreuve l'année dernière par quelques problèmes déjà anciens.

Ainsi, en 2011, la Chine a fait face à une pression croissante au sujet de la Mer de Chine Méridionale, où la Malaisie, les Philippines, le Sultanat de Brunei et le Vietnam ont des prétentions concurrentes.

La Chine a été active dans la résolution des problèmes régionaux et elle a fait tous ses efforts pour coopérer avec les autres pays d'Asie afin de créer un environnement régional où règnent la paix, la stabilité, l'égalité la confiance mutuelle et la coopération, a dit M. Liu.

Les pays concernés devraient mettre leurs disputes de côté et poursuivre un développement commun avant que ces disputes ne soient résolues. Et les puissances extérieures à la région ne devraient pas intervenir dans les frictions concernant la Mer de Chine Méridionale, a t-il dit.

« C'est aussi un consensus entre les pays concernés », a t-il dit.

La situation déséquilibrée dans la Région Asie-Pacifique fait qu'il est difficile d'établir un mécanisme de sécurité régionale pan-Asie-Pacifique, cependant les membres des différents mécanismes coopèrent souvent pour répondre à des problèmes, dit Zhang Tuosheng, chercheur à la Fondation Chinoise pour les Etudes Internationales et Stratégiques.

« Toutes les parties concernées devraient partager des mécanismes de gestion d'urgence afin d'empêcher toute escalade dans la région et, je crois, des liens économiques plus étroits finiront aussi finalement par améliorer les relations entre les pays qui ont des disputes territoriales », a t-il ajouté.

Rappelons que le volume du commerce entre la Chine et les autres pays d'Asie a atteint 965,2 milliards de Dollars US pour les onze premiers mois de 2011, en hausse de 21% d'une année sur l'autre.

La Chine est actuellement le plus grand partenaire commercial de l'ASEAN, tandis que l'ASEAN est le troisième plus grand partenaire commercial de la Chine. Le commerce bilatéral entre la Chine et l'ASEAN a totalisé 328,9 milliards de Dollars US pour les onze premiers mois de 2011.

En juillet 2011, la Chine et l'ASEAN ont adopté un accord sur des directives de mise en oeuvre de la Déclaration sur la Conduite des Parties en Mer de Chine Méridionale, entamant une coopération substantielle dans le cadre de la Déclaration sur la Conduite des Parties.

La Chine a également signé un accord avec le Vietnam sur les principes de base guidant la la résolution des problèmes maritimes actuels entre les deux pays.

« Tout cela montre que la Chine et l'ASEAN ont la détermination, la sagesse et la capacité de maintenir ensemble la paix et la stabilité en Mer de Chine Méridionale », a dit M. Liu.

Il a enfin réaffirmé que la Mer de Chine Méridionale est un important canal de transport international, où la sécurité et la liberté de navigation ne devraient jamais être affectées par des disputes.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 janvier
Nouvelles principales du 9 janvier
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes