Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.01.2012 13h10
L'embargo européen sur le pétrole iranien, un "suicide économique" pour l'Europe (officiel iranien)

Le gouverneur iranien de l'OPEP, Mohammad-Ali Khatibi, a déclaré mardi que l'éventuel embargo de l'Union européenne (UE) sur les exportations de brut iranien serait un "suicide économique" pour l'Europe, a rapporté la chaîne de télévision iranienne par satellite Press TV.

"Mettre en place dans la réalité le scénario de l'interdiction des exportations de pétrole iranien vers les pays membres de l'Union européenne serait sans nul doute un suicide économique pour les pays de la région", a averti M. Khatibi.

"Les Etats Unis et les pays européens doivent éviter de jouer les aventuriers sur le marché mondial du pétrole", a-t-il ajouté.

Parmi les pays européens, la Grèce, l'Italie et l'Espagne importent respectivement 25%, 13% et 10% de leur pétrole d'Iran.

Mardi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, a indiqué que les pays européens n'étaient pas préparés à des sanctions sur le pétrole iranien et il a rappelé qu'ils avaient même envisagé d'imposer des sanctions sur une période de seulement trois mois ou de repousser la mesure à l'an prochain.

M. Mehmanparast a également précisé que les populations des pays européens s'attendaient à ce que leurs responsables adoptent des politiques indépendantes des Etats-Unis et favorables à leurs propres intérêts nationaux.

Les questions relatives à la mise en oeuvre des sanctions à l'encontre du secteur pétrolier iranien visent à mener une guerre psychologique contre la République islamique d'Iran, a dit M. Mehmanparast.

Suite à la publication en novembre 2011 d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) concernant le programme nucléaire iranien, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et le Canada ont annoncé de nouvelles sanctions contre Téhéran et ces pays cherchent de surcroît à imposer un embargo sur les exportations de brut iranien.

Les pays occidentaux soupçonnent l'Iran de chercher à mettre au point des armes atomiques sous couvert de programme nucléaire civil, mais Téhéran a toujours nié avoir eu cette intention, et continue d'affirmer que son programme nucléaire n'est mené qu'à des fins pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Nouvelles principales du 17 janvier
Sélection du Renminribao du 18 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?