Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.01.2012 08h21
Des experts de l'AIEA visiteront l'Iran à la fin de janvier

Le représentant permanent de l'Iran à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Ali- Asghar Soltanieh, a déclaré mardi que des experts de l'AIEA se rendraient en Iran fin janvier, rapporte l'agence de presse semi- officielle iranienne Fars.

Une délégation de haut niveau de l'Agence de surveillance nucléaire de l'ONU se rendra en l'Iran du 29 au 31 janvier 2012, a déclaré M. Soltanieh.

"Cette visite est une indication de la transparence dans les activités nucléaires du pays et dans les relations entre l'Iran et l'AIEA", il a été cité comme disant.

En novembre dernier, le conseil de l'AIEA a adopté une résolution sur le programme nucléaire controversé de l'Iran, appelant à l'intensification du dialogue dans le but de trouver des solutions aux problèmes non résolus.

Néanmoins, les responsables iraniens ont depuis souligné que la résolution de l'AIEA ne va pas arrêter le programme nucléaire iranien.

Début janvier, l'AIEA avait déclaré dans son dernier rapport sur le programme nucléaire iranien que des éléments de preuve " crédibles" montraient que l'Iran cherchait à obtenir des armes nucléaires. Cette allégation a immédiatement été rejetée par Téhéran, qui a qualifié le rapport d'être "déséquilibré, non professionnel et politiquement motivé".

La semaine dernière, M. Soltanieh, a déclaré que toutes les activités nucléaires du pays, y compris celles du site d'enrichissement de Fordo, sont sous la supervision de l'agence de surveillance nucléaire de l'ONU, ajoutant que l'agence suivait toutes les activités de Fordo depuis deux ans.

Soltanieh a déclaré que la République islamique besoins les 20 pour cent-l'uranium enrichi, d'être produite en Fordo, pour la production de barres de combustible nucléaire nécessaire au réacteur de recherche de Téhéran pour produire des radio-isotopes pour le traitement du cancer.

Lundi dernier, l'Iran a confirmé qu'il avait commencé l'enrichissement d'uranium à un bunker souterrain de l'Fordo installation nucléaire.

Le début des travaux nucléaires à Fordo a augmenté préoccupations internationales comme l'Occident qui soupçonne l'Iran de l'uranium enrichissement peut viser à la capacité de fabriquer des armes nucléaires. Mais l'Iran insiste que son programme nucléaire est uniquement à des fins pacifiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 18 janvier
Nouvelles principales du 18 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?