Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.01.2012 11h40
L'UE se rapproche d'une interdiction sur le pétrole iranien

Les responsables de l'Union européenne (UE) se rapprochent d'un accord sur une interdiction des importations de pétrole de l'Iran, en protestation contre le programme nucléaire de ce pays, a déclaré vendredi un diplomate européen.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE sont parvenus à un consensus politique mais doivent encore détailler les modalités de cette interdiction, et en particulière le traitement à réserver aux contrats déjà existants, a déclaré ce diplomate à quelques jours de la réunion Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'UE prévue lundi.

Au cours des récentes négociations, la Grèce a levé ses objections à de nouvelles sanctions contre le pétrole brut iranien.

« La Grèce a demandé à l'UE de trouver une solution, et un mécanisme financier satisfaisant permettant à Athènes de cesser ses achats de pétrole iranien a été trouvé », a déclaré ce diplomate, bien informé des discussions.

« Il y a entre les pays membres de l'UE un consensus pour aider la Grèce, nous devons juste trouver la bonne estimation du montant d'argent nécessaire pour cet embargo », a-t-il ajouté.

Des pays comme l'Arabie saoudite et la Libye auraient proposé de fournir à l'UE une source alternative de pétrole, selon des reportages.

Par ailleurs, l'UE a interdit toute transaction avec l'Iran dans des secteurs liés à la production d'armes nucléaires et à l' enrichissement, à l'armement et à l'équipement. Il a également été interdit de fournir des services à l'industrie des hydrocarbures iranienne.

L'UE surveille les transactions avec les banques iraniennes, et interdit certains services financiers comme les prêts et dons ou l'assurance de crédit au gouvernement iranien.

De même, quelque 400 avoirs iraniens sur le continent ont été gelés et 113 personnes supplémentaires sont tombées sous le coup d'une interdiction de visa et d'un gel de leurs avoirs.

« L'idée centrale est de se concentrer sur des sanctions financières sans affecter le commerce traditionnel », a déclaré le diplomate.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 21 janvier
Sélection du Renminribao du 21 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?