Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.01.2012 14h06
L'embargo pétrolier de l'UE n'aura pas de grave pression sur l'Iran (ministre iranien)

Le ministre iranien des Renseignements Heidar Moslehi a déclaré que l'embargo pétrolier imposé par l'Union européenne sur l'Iran n'aurait pas de grave pression économique sur la République islamique, a rapporté mardi l'agence de presse officielle IRNA.

L'embargo décrété par l'Occident sur le pétrole iranien ne constitue pas une menace contre la République islamique et Téhéran l'assume comme une opportunité, a indiqué lundi M. Moslehi.

Les puissances hégémoniques cherchent à réduire leur déception envers l'Iran en approuvant des sanctions mais les précédentes sanctions de l'Occident contre l'Iran ont été prouvées sans effet et ne pouvaient pas empêcher les progrès de l'Iran, a-t-il souligné.

Le ministère iranien du Pétrole a également déclaré lundi dans un communiqué que les sanctions occidentales contre les exportations pétrolières iraniennes affecteraient l'économie mondiale et porteraient atteinte aux pays européens et non-européens.

L'UE a imposé lundi de nouvelles sanctions contre les exportations pétrolières de Téhéran ainsi que sa banque centrale, une mesure visant à augmenter la pression sur le programme nucléaire controversé de la République islamique.

Le bloc européen composé de 27 pays membres a ainsi décidé d'interdire les importations de brut et de produits pétroliers d'Iran.

Toutefois, les membres de l'UE ont convenu que l'annulation des contrats existants interviendra d'ici au 1er juillet, afin de donner du temps aux pays les plus dépendants de se retourner.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré lundi que l'Union européenne serait responsable des conséquences de leurs décisions" injustes" en imposant l'embargo sur les exportations pétrolières iraniennes.

Le ministère iranien a déclaré dans un communiqué que les ministres des Affaires étrangères de l'UE avaient pris, lors de leur réunion lundi à Bruxelles, des décisions "illogiques et injustes" contre la République islamique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Prochaine visite en Chine de Mme Merkel
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?