Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.01.2012 08h08
Sarkozy annonce le retrait des forces françaises combattantes en Afghanistan fin 2013

Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi soir que le rapatriment des forces françaises combattantes en Afganistan sera achevé fin 2013.

A l'issue d'un entretien au Palais de l'Elysée avec le président afghan Hamid Karzaï, le président Sarkozy a annoncé une accélération du calendrier de retrait des troupes françaises d'Afghanistan.

Après le retrait de 400 soldats français à la fin 2011, plus d'un millier de militaires français seront rapatriés en 2012 et le rapatriement total des troupes combattantes sera achevé fin 2013.

Le chef de l'Etat français a précisé que l'armée française continuerait, au-delà de 2013, des missions de formation de l'armée afghane avec un effectif "résiduel" par rapport à celui déployé actuellement.

"Il sera à tout le moins de l'ordre de quelques petites centaines" d'hommes, a dit Nicolas Sarkozy.

Le président français a également assuré avoir reçu des assurances des autorités afghanes et a indiqué que les missions de formations de l'armée afghane, suspendues après la mort de quatre soldats français la semaine dernière à Kapisa (l'est de l'Afghanistan), reprendront le 28 janvier.

Il a également annoncé que la France va transférer la sécurité de la Kapisa aux forces afghanes à partir de mars 2012.

82 soldats français sont morts dans le pays depuis le déploiement de ses 4.000 soldats dans le cadre de la Force internationale d'assistance et de sécurité, mise en place par l'Otan en 2001.

L'année dernière, 400 soldats français ont quitté l'Afghanistan.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Prochaine visite en Chine de Mme Merkel
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?