Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.01.2012 16h56
La règle du jeu : un nouveau domaine de la rivalité sino-américaine

Le président américain Barack Obama a prononcé le 24 janvier devant le Congrès le traditionnel discours annuel sur l'état de l'Union et dans son discours il a évoqué cinq fois la Chine en disant : « Lorsque l'adversaire (la Chine) qui se dispute avec nous ne respecte et n'observe plus les règles du jeu, je ne resterais plus les bras croisés et le nombre des cas commerciaux que nous avons formulé à l'encontre de la Chine a été à peu près le double du gouvernement précédent. », ce qui insinue et laisse entendre que les Etats-Unis tentent de jouer avec la Chine la carte de la « règle du jeu » et de faire en sorte que celle-ci soit liée et contenue par les soi-disant « règles ».

Quelques jours auparavant, plus précisément le 18 janvier, Barack Obama a accordé à l'hebdomadaire américain « Time » une interview exclusive au cours de laquelle il a parlé plus franchement et plus directement de cela : Les Etats-Unis pensent que pour assurer et préserver la paix, la sécurité et la prospérité économique dans la région de l'Asie Pacifique, il y a un important principe : tout le monde doit agir en suivant les règles du jeu et tout le monde doit observer et respecter les règles internationales fondamentales ; Que ce soit pour ce qui est des problèmes maritimes ou que ce soit pour les problèmes commerciaux, la Chine ne doit pas agir comme bon lui semble et n'en faire qu'à sa tête, car « tous sont égaux devant la loi » et personne ne doit se croire tout permis ; Les frictions et les conflits entre les Etats-Unis et la Chine « tirent leur origine de la partie chinoise », car celle-ci se croit toujours comme un pays en voie de développement ou comme un pays pauvre, alors qu'elle ne l'est plus, et elle applique alors une politique mercantiliste qui lui est favorable, tandis qu'elle ne respecte et n'observe plus les règles qui conviennent aux Etats-Unis, à l'Europe et aux autres grandes puissances.

Les idées susmentionnées montrent pleinement que les Etats-Unis considèrent déjà que ces « règles » puissent être utilisées comme un nouvel outil pour faire face à la Chine de même qu'une nouvelle raison pour mettre en pratique leur idée du « transfert vers l'est de leur centre stratégique », ce qui leur permettra de mettre au point des règles de jeu favorables à leurs intérêts personnels et de réaliser le rêve américain du « siècle pacifique ».

Alors, quel est le but de l'application des soi-disant « règles du jeu » préconisées par les Etats-Unis ?

Tout d'abord en ce qui concerne la sécurité maritime, les Américains se servent de la soi-disant « liberté de navigation » et utilisent des disputes territoriales entre la Chine et certains pays pour s'ingérer dans les problèmes du Nanhai (la Mer de Chine méridionale). Les Etats-Unis exigent que les autres pays respectent et observent les règles concernées de la Convention des Nations Unies sur le droit de la Mer, alors qu'eux-mêmes ils n'ont pas signé cette convention.

Dans le domaine économique et commercial, les Etats-Unis tentent par tous moyens de modifier et d'utiliser le mécanisme existant de la Région de l'Asie Pacifique, afin d'établir et de déterminer leur position dominante dans la région. Ces dernières années, ils ont déployé beaucoup d'efforts en vue de l'application de l' « Accord de partenariat économique stratégique trans-Pacifique » (Trans-Pacific Strategic Economic Partnership Agreement, TPP) et c'en est un exemple. L'objectif des Américains est de faire en sorte que cet accord devienne un cadre économique et commercial « de haute qualité et revêtant une force de contrainte » et un modèle échantillon du libre-échange pour les « générations futures ». « En cas où d'autres pays souhaitent y adhérer, ils doivent alors répondre aux mêmes critères relativement élevés, y compris pour ce qui est du droit de propriété intellectuelle, de la main-d'œuvre et des entreprises publiques », le but réel américain c'est d'établir de nouvelles règles et de poser de nouveaux jalons.

Dans le domaine de la stratégie militaire, Barack Obama s'est rendu personnellement le 5 janvier dernier au Pentagone, ce qui était rare et exceptionnel pour un Président américain,pour lancer le nouveau rapport sur la stratégie militaire. Ce rapport intitulé « «Sustaining U.S. Global Leadership: Priorities for 21st Century Defense» indique qu'il est important pour les Etats-Unis de déplacer son centre militaire vers l'Asie Pacifique et de renforcer ainsi leur présence militaire armée dans cette région. A cet effet, un haut gradé de la marine américaine a déclaré que dorénavant, il sera nécessaire pour les Etats-Unis de disposer le tiers de ses forces navales dans la région du Pacifique occidental. De toute évidence, pour les Américains, ce qui les importe au plus haut point c'est de « préserver et de maintenir la position dominante des Etats-Unis dans le monde entier » et il n'est ni admis ni tolérer la présence de quelqu'un qui oserait leur lancer un défi et cette idée constitue également pour les Américains l'une des « règles du jeu ».

Pour ce qui est des Etats-Unis, ils ont depuis toujours adopté une attitude pragmatique à l'encontre des « règles », ils se servent de celles qui leur semblent utiles et rejettent les « inutiles ». Par exemple en ce qui concerne le problème du changement climatique, la communauté internationale a depuis de longues années fixer le principe de « responsabilité commune mais différenciée », et pour se soustraire à leur responsabilité, les Etats-Unis demandent au contraire aux pays en voie de développement de se charger d'une responsabilité qui dépasse leur capacité.

C'est pourquoi il est également important pour les Etats-Unis de se rabaisser quelque peu et d'apprendre à respecter la diversité et la pluralité de la Région de l'Asie Pacifique et à prendre en considération les intérêts fondamentaux d'autres pays. Et ce qui est plus important encore pour eux c'est de comprendre que tout procédé et tout moyen ayant pour but de semer la discorde, la mésentente, le désaccord et la division dans la région est complètement inacceptable et tout à fait inopportun et que la plupart des pays de la région s'y opposeront fermement et énergiquement.

L'ordre international est en train de subir une profonde transformation et les règles du jeu constituent un nouveau domaine pour la rivalité entre la Chine et les Etats-Unis. Quant à la partie chinoise, elle doit faire preuve d'une plus grande initiative et d'une plus profonde perspicacité, lucidité et clairvoyance en participant à l'élaboration des règles internationales ainsi que des sujets de discussions et il est important pour elle d'utiliser les règles du jeu pour préserver et protéger ses propres intérêts. Ce ne sera qu'ainsi qu'elle pourra renforcer de façon plus efficace son droit à la parole internationale, ce qui lui permettra de rehausser encore plus sa compétitivité dans le domaine de l'établissement des règles internationales.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 30 janvier
Sélection du Renminribao du 30 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?