Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.02.2012 09h28
La Russie et la Chine mettent leur veto à la résolution sur la Syrie

La Russie et la Chine ont mis samedi leur veto à une résolution présentée par des pays européens et arabes sur la Syrie soutenant un plan de la Ligue arabe demandant le changement de régime en Syrie, pour la deuxième fois depuis octobre 2011.

Le projet de résolution, présenté par le Maroc et soutenu par les Etats-Unis et les puissances européennes, a obtenu 13 voix en sa faveur lors d'un vote au Conseil de sécurité de l'ONU.

Pour être adopté, un projet de résolution doit obtenir neuf voix et aucun des cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Grande Bretagne, Chine, France, Russie, Etats-Unis) ne doivent opposer son veto.

La Russie et la Chine avaient opposé leur veto le 4 octobre 2011 à un projet de résolution présenté par des pays européens condamnant les violations graves et systématiques des droits de l'homme par les autorités syriennes et menaçant des sanctions contre le régime syrien.

"Le projet de résolution soutient pleinement la décision du 22 janvier de la Ligue arabe de faciliter une transition politique vers un système démocratique et pluriel en Syrie, à traves un dialogue entre le gouvernement et l'opposition syrienne".

Le plan de la Ligue arabe demande au président syrien Assad de quitter le pouvoir pour ouvrir la voie à la formation d'un gouvernement d'union nationale et l'organisation des élections dans le pays.

La Russie et la Chine ont exprimé leur forte opposition à un changement forcé de régime en Syrie.

La Russie a mis en garde certains pays contre leur ingérence dans les affaires intérieures de la Syrie, disant que la communauté internationale devrait éviter une répétition du modèle libyen, dans lequel l'intervention militaire a aidé à renverser le régime de Mouammar Kadhafi.

Dans leurs déclarations faites après le vote, les ambassadeurs américain et français à l'ONU ont exprimé leur colère contre "l'inaction" du Conseil de sécurité pour faire face à la situation en Syrie.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 3 février
Nouvelles principales du 3 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?