Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 24.02.2012 15h46
L'aide à l'Europe devrait passer par le FMI

La Chine va aider l'Europe par le biais du Fonds monétaire international aussi longtemps que d'autres pays également verseront une contribution dans le même but, a déclaré mercredi à Beijing un haut responsable du FMI.

« Les Chinois ont dit très clairement qu'ils veulent aider, mais ils veulent nous aider par l'entremise du FMI et ils veulent être considérés comme apportant leur aide si d'autres pays y participent davantage également... » selon les propos de Murtaza Syed, le représentant résident du FMI à Beijing, cité par Bloomberg. « C'est une approche assez sensible ».

« Il se passe beaucoup de choses dans les coulisses. Il y a beaucoup de négociations derrière ».

Dimanche, la Chine et le Japon ont convenu de coordonner leur réponse à toute demande que le FMI pourrait faire pour de l'argent supplémentaire destiné aider à lutter contre la crise de la dette dans la Zone Euro, a déclaré Juni Azumi, Ministre japonais des Finances, après s'être entretenu avec son homologue chinois, Xie Xuren, et le Vice-Premier ministre Wang Qishan.

Le Premier ministre Wen Jiabao a de son côté déclaré la semaine dernière que la Chine continuerait à investir dans de la dette en Euro, un plan qui s'inscrit dans les principes de préservation de la sécurité, de la liquidité et de la valeur.

Il a dit que la deuxième économie du monde utilisera le FMI, le Fonds Européen de Stabilité Financière et le futur Mécanisme de Stabilité Européen en tant que moyens d'offrir une aide pour la crise de la dette.

M. Syed a déclaré que les 3 200 milliards de Dollars US de réserves en devises de la Chine lui permettent de renflouer les pays européens empêtrés dans les problèmes de dette.

« La Chine a le type de marge dont nous aurions besoin pour apporter une contribution significative ».

La crise de la dette en Europe devrait être le principal sujet de l'agenda de la réunion du G20 qui se tiendra ce week-end au Mexique. Même s'il est hautement improbable que le G20 parvienne à un accord concret sur l'aide du FMI ce mois-ci, selon un responsable du bloc dont les propos ont été cités par Reuters, qui n'a pas révélé son nom.

Wang Tao, économiste en chef à la société de services financiers UBS AG en Chine, a déclaré que la Zone Euro va probablement entrer dans une récession « formelle » au premier trimestre en raison de l'adoption de mesures d'austérité et une réduction de l'offre de crédit.

« Mais la confiance des producteurs et des consommateurs est en train de se redresser après l'injection de liquidités par la Banque Centrale Européenne et la stabilisation des marchés financiers ... en décembre ».
Selon elle, l'Euro sera consolidé à court terme, mais il continuera à être faible sur le long terme puisque les décideurs sont encore susceptibles de réduire les taux d'intérêt à l'avenir.

Alors que la valeur de l'Euro a chuté, celle du Yuan chinois a elle augmenté tandis que le Gouvernement continue à maintenir ses ambitions d'en faire une monnaie internationale. Les perspectives d'une nouvelle appréciation, cependant, ne sont pas aussi fortes qu'elles ont pu l'être.

M. Syed a précisé que le Yuan s'est apprécié fortement lors des six à huit derniers mois et que la balance des paiements de la Chine a très fortement baissé en pourcentage de son PIB.

« Si cela continue encore pendant deux ou trois ans, une fois que l'économie mondiale se sera redressée et si la balance des paiements de la Chine se situe alors encore dans une fourchette de 3 à 4% du PIB, il deviendra beaucoup plus difficile de soutenir que le taux de change est nettement sous-évalué ».

Selon lui, avoir un marché axé sur le système financier national est essentiel si la Chine souhaite promouvoir l'utilisation du Yuan comme monnaie mondiale. Le compte de capital doit être davantage libéré.

À un certain moment, l'appréciation du Yuan cessera d'être la raison principale pour posséder cette monnaie, a-t-il dit. «Les gens ne voudront plus conserver du Yuan à moins qu'ils ne puissent l'utiliser pour investir dans des actifs sur le Continent chinois ».

Et la Chine doit également s'assurer que le système financier national est en mesure d'absorber des flux de capitaux croissants sans favoriser une bulle financière ou une folie du crédit, a ajouté M. Syed.

Photo : Un char avec des statues représentant les agences de notation mondiales. Portant les noms de « Moody », « Fitch » et « Poors », elles visent une effigie de l'Euro avec leur fronde avant le départ du Carnaval du Lundi des Roses de Mayence, en Allemagne. Le Premier ministre Wen Jiabao a déclaré la semaine dernière que la Chine continuerait à investir dans de la dette en Euros en accord avec les principes de préservation de la sécurité, de la liquidité et de la valeur.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 23 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?