Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.03.2012 08h44
France : Sarkozy invoque le travail pour sortir de la crise

Le président français Nicolas Sarkozy a indiqué jeudi matin que seul le travail permettra à son pays de sortir de la crise.

"La crise a engendré beaucoup de souffrance. On ne s'en sortira que par le travail. Non pas par le partage du travail, mais par le travail", a affirmé d'emblée M. Sarkozy, lors d'une interview diffusée sur deux médias locaux à la fois, la chaîne BFM TV et la radio RMC.

Pour remédier au chômage qui mine la société française, avec un taux frôlant les 10% de la population active en février 2012, il propose, s' il est réélu à la présidence, l' organisation d' un référendum pour "la reconnaissance d' un droit à la formation".

En effet, certains chômeurs en France le sont "parce qu' ils n' ont pas la bonne formation, parce que le métier pour lequel ils avaient été formés a disparu, parce qu' on est dans un monde où tout change", a-t-il regretté, indiquant que le XXIe siècle était celui de "la mobilité".

Le recours à un référendum permettrait de demander directement aux Français leur avis sur cette reconnaissance d'"un droit à la formation", en cas de réticence de la part des partenaires sociaux ou syndicats

"La formation et l' innovation sont, avec le travail, les clés de la réponse à la question de la crise économique", a-t-il notamment martelé, constatant que seuls 10% des chômeurs bénéficient actuellement d' une formation en France.

"Je veux changer complètement le système de la formation professionnelle française qui représente aujourd' hui 35 milliards d' euros (...) Ce sera la grande réforme de mon prochain quinquennat si les Français m' accordent leur confiance", a expliqué le candidat aux présidentielles du parti majoritaire de la droite française : l' Union pour un mouvement populaire (UMP).

"Nous allons créer un Comité national de la formation professionnelle qui identifiera chaque année les formations qui permettront de préparer les chômeurs à un emploi", a-t-il également indiqué.

Se déclarant être "le candidat du peuple", dans la mesure où il ne cherche pas à lui ressembler mais à "parler un langage que chacun comprend", M. Sarkozy a mis en avant que le pouvoir d' achat des Français - thème phare de la campagne présidentielle de 2007 - augmente de 1,4% tous les ans.

Cette hausse continue du pouvoir d' achat constatée, selon le président sortant, par l' Insee (institut de statistique français), le FMI ou encore l' OCDE, n' a pas empêché la survenance de "beaucoup de souffrance".

Tenant un discours très empathique envers ses futurs électeurs, M. Sarkozy a, par ailleurs, confirmé avoir l' intention de se retirer de la vie politique en cas de défaite au prochain scrutin présidentiel, dont le 1er tour doit avoir lieu le 22 avril 2012.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 8 mars
Principales nouvelles du 8 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie