Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.03.2012 10h38
Accident de bus belge en Suisse : les causes pas déterminées

Plus de 40 heures après l' accident du bus belge dans le tunnel à Sierre, dans le sud de la Suisse, les causes de l'accident n'ont toujours pas été déterminées.

Les hypothèses formulées n'ont pas été confirmées mais la conception des tunnels suisses est remise en examen à Berne.

Toutes les victimes ont été identifiées et les dépouilles partiront en Belgique vendredi prochain, journée du deuil national.

"L'enquête est toujours en cours", a déclaré le procureur du Valais Olivier Elsig, "L'hypothèse selon laquelle le chauffeur aurait été distrait par la mise en marche d'un DVD est un scénario qui n'est pas capable d'élucider les raisons de l'accident".

Le porte-parole de la police cantonale valaisanne Jean-Marie Bordet a souligné que "les enquêteurs allaient prendre leur temps pour ne pas commettre d'erreurs".

Selon M. Elsig, "toutes les victimes ont été identifiées et pourront être certainement rendues aux familles dès vendredi".

"C'est une façon d'exprimer notre respect aux familles", a ajouté le procureur.

Les dépouilles seront rapatriées vendredi en Belgique. La Belgique a envoyé trois avions sur Sion pour l'évacuation de certains blessés et de leur famille. Un pont aérien sera établi entre la ville valaisanne et Bruxelles pour transporter les 19 blessés. Trois enfants sont encore dans le coma à l'hôpital de Lausanne.

Les familles des victimes se sont rendues mercredi dans le tunnel pour voir l'endroit où leurs enfants ont passé leurs derniers moments.

"C'est un geste important pour entamer le deuil", a expliqué un psychologue de la cellule de soutien mis en place pour l'appui aux familles touchées par le drame.

A Sierre, le toit du tunnel s'est transformé en lieu de pèlerinage avec fleurs et bougies en tant que symbole de solidarité de la part des valaisan.

Une marche silencieuse a été organisée à Sierre, sur le tracé des galeries de l'autoroute. Une messe a été célébrée à Sierre, dans l'église St-Croix, en présence de l'Evêque du diocèse, Mgr Brunner.

L'Office Fédéral des Routes (OFR) de suisse a annoncé qu'il va examiner les normes de construction de ses voies de sécurité car certaines personnes ont critiqué la configuration du tunnel. "La niche de sécurité est délimitée par 1 mur perpendiculaire à la chaussée", a déclaré le vice-directeur de l'Office Fédéral des Routes, Jürg Rothliberger, "de plus le lieu est sécurisé par une glissière et un rebord en biais."

Le tunnel de Sierre est considéré comme sûr et respectant les critères de sécurité suisses.



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 mars
Principales nouvelles du 15 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres