Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.03.2012 10h23
Washington qualifie le projet de lancement de satellite de la RPDC de "très provocateur"

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a qualifié vendredi le projet de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) de lancer un satellite de "très provocateur" et de menace pour la sécurité régionale.

"L'annonce faite par la Corée du Nord (RPDC, ndlr) selon laquelle elle envisage de lancer un missile en violation directe de ses obligations internationales est très provocatrice. Les résolutions 1718 et 1874 du Conseil de sécurité de l'ONU interdisent clairement et sans équivoque la Corée du Nord (RPDC, ndlr) d'effectuer des lancements qui utilisent la technologie des missiles balistiques", a déclaré Mme Clinton dans un communiqué.

Elle a averti qu'un tel lancement représenterait une menace pour la sécurité régionale et serait contraire aux initiatives récemment entreprises par la RPDC pour empêcher des lancements de missile à longue portée.

Les Etats-Unis ont appelé la RPDC à "respecter ses obligations internationales, notamment toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU concernées", a poursuivi Mme Clinton, avant d'ajouter que Washington était en contact avec ses partenaires internationaux pour discuter des prochaines mesures à prendre.

La RPDC a annoncé plus tôt dans la journée qu'elle lancerait un satellite "d'observation de la terre", Kwangmyongsong-3, en utilisant une roquette à longue portée à l'occasion du 100ème anniversaire de feu Kim Il-Sung.

Le satellite sera lancé depuis une station située dans la province de Phyongan Nord entre le 12 et le 16 avril, a rapporté l'agence de presse officielle KCNA, citant un porte-parole du Comité coréen pour la technologie spatiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme