Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.03.2012 08h50
La RPDC défend son droit légitime à lancer un satellite

La République populaire démocratique de Corée (RPDC) a défendu son droit légitime au lancement de satellites, qualifiant d'intolérable la politique de "deux poids, deux mesures" appliquée par certains pays, a rapporté dimanche l'agence de presse officielle KCNA.

Selon KCNA, plusieurs pays, dont les Etats-Unis, le Japon et la Corée du Sud, ont critiqué le lancement d'un satellite par Pyongyang, en le qualifiant de couverture pour un "lancement de missile", et continuent à suivre une politique hostile envers la RPDC.

Ces trois pays ont qualifié le lancement annoncé de "grave acte de provocation, qui menace la paix et la stabilité dans la péninsule coréenne et en Asie du Nord".

La RPDC compte lancer le satellite Kwangmyongsong-3, de fabrication nationale, pour marquer le 100e anniversaire de son ancien dirigeant Kim Il Sung à la mi-avril.

Selon KCNA, l'exploitation pacifique de l'espace est un droit légitime universellement reconnu à tous les Etats souverains.

Le lancement de satellites à des fins de recherche scientifique "ne peut en aucun cas être le monopole de certains pays", a commenté KCNA, ajoutant qu'il était intolérable d'instrumentaliser le lancement d'un satellite pour en faire "un levier de pression politique, militaire et économique contre la RPDC".

KCNA a également rappelé que le lancement des deux derniers satellites expérimentaux de Pyongyang, Kwangmyongsong-1 en 1998 et Kwangmyongsong-2 en 2009, s'étaient strictement conformés aux règlements internationaux en vigueur.

La RPDC s'est également déclarée disposée à inviter des experts et journalistes étrangers à visiter la base de lancement de Sohae.

Peu après l'annonce du lancement de ce satellite par la RPDC, les Etats-Unis ont déclaré qu'il serait difficile de fournir une aide alimentaire à Pyongyang si ce projet de lancement de satellite était mis à exécution.

Vendredi, la Chine a déclaré avoir "pris note" de cette annonce, et a appelé toutes les parties concernées à jouer un rôle constructif.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 16 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres