Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.03.2012 08h29
Le Japon étudie la possibilité d'intercepter le satellite que la RPDC prévoit de lancer

Le ministre japonais de la Défense Naoki Tanaka a déclaré lundi qu'il étudiait la possibilité pour les Forces d'auto-défense d'intercepter le satellite que Pyongyang prévoit de lancer le mois prochain s'il passe au-dessus du Japon, ont rapporté les médias locaux.

M. Tanaka a déclaré que son ministère prendrait des mesures rigoureuses pour protéger la préfecture d'Okinawa et d'autres parties du Japon, si c'est nécessaire, a rapporté la chaîne de télévision publique NHK.

Le ministère prévoit de déployer des intercepteurs PAC-3 et des destroyers équipés du système antimissile Aegis, selon NHK.

La semaine dernière, la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a annoncé son projet de lancement d'un satellite d'"d'observation terrestre", le Kwangmyongsong-3, au moyen d'une fusée à longue portée, à l'occasion du 100e anniversaire de son ancien dirigeant Kim Il Sung.

Le satellite sera lancé à partir d'une station dans la province de Phyongan Nord, entre le 12 et le 16 avril, selon l'agence de presse officielle KCNA, citant une porte-parole du Comité coréen pour la technologie spatiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 19 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation