Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 23.03.2012 08h49
La déclaration présidentielle de l'ONU est une nouvelle opportunité pour résoudre la crise syrienne (PAPIER GENERAL)

Plusieurs experts syriens partisans et opposants ont qualifié la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie de "positive et équilibrée", suggérant qu'elle représente une nouvelle opportunité pour que tous les Syriens travaillent ensemble pour résoudre la crise.

George Gabbour, ancien parlementaire, a déclaré que la déclaration représente une nouvelle opportunité pour tous les Syriens, quelles que soient leurs affiliations politiques, afin qu'ils résolvent politiquement la crise syrienne.

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont appuyé mercredi à l'unanimité les propositions présentées à la Syrie par Kofi Annan, émissaire international qui tente de mettre fin à l'année de violence qui secoue le pays.

La déclaration présidentielle a soutenu la proposition en six points présentée par M. Annan aux autorités syriennes en début de mois pendant une visite ayant pour objectif "de mettre fin à toutes les violences et aux infractions des droits de l'homme, d'assurer un accès humanitaire libre et de faciliter une transition politique syrienne vers un système politique démocratique et pluriel".

"Cette déclaration réitère que tous les Syriens devraient œuvrer pour mettre fin à la crise sous supervision internationale", a déclaré M. Gabbour à Xinhua, appelant tous les Syriens à coopérer avec la déclaration de l'ONU.

Par ailleurs, Khalaf al-Muftah, directeur général d'al-Wehdeh, a qualifié la mesure d'"équilibrée car elle appelle toutes les parties à endiguer les violences", suggérant que "cette initiative indique un nouveau développement dans l'attitude de certains pays au Conseil de sécurité de l'ONU vis-à-vis de la crise syrienne".

La deuxième chose positive est que la déclaration inclue des appels au dialogue national en Syrie et appelle toutes les parties à l'accepter, car certains membres de l'opposition à l'étranger n'acceptent pas le dialogue et parient toujours sur l'occident.

Par ailleurs, Hasan Abdul-Azim, chef du Conseil national de coordination (opposition), a déclaré que la nouvelle déclaration apporte un nouveau développement concernant la position russe.

Dans une conversation téléphonique avec Xinhua, M. Abdul-Azim a souligné que la nouvelle initiative a pour but de faire des efforts de M. Annan un succès.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 22 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation