Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.03.2012 08h11
Les dirigeants mondiaux évaluent les réalisations passées au niveau de la sécurité nucléaire au sommet de Séoul

Le Sommet sur la sécurité nucléaire à Séoul a ouvert ses portes lundi avec l'évaluation par 57 dirigeants mondiaux des réalisations passées dans la sécurité nucléaire mondiale et la recherche d'actions mondiales plus concrètes.

Un dîner de travail a suivi la réception d'accueil de deux heures présidée par le président sud-coréen, Lee Myung-bak. Le sommet de deux jours fait suite au sommet inaugural de 2010, au cours duquel le président américain Obama a fixé l'objectif de sécuriser les matériaux nucléaires mondiaux d'ici 2014.

"Nous avons beaucoup fait lors du sommet de Washington il y a deux ans. A partir de ces réalisations, j'espère que nous enregistrerons un autre succès lors du sommet de Séoul", a déclaré M. Lee dans ses remarques d'ouverture.

Les dirigeants ont partagé les mesures entreprises par les pays pour atteindre les objectifs spécifiés dans le communiqué de Washington, notamment éliminer et minimiser les matériaux nucléaires, et participer et ratifier les accords mondiaux sur la sécurité nucléaire.

Les 47 pays ayant participé au sommet de 2010 ont atteint 80% de leurs promesses, notamment au niveau de la législation domestique et de la participation aux forums nucléaires mondiaux.

Treize dirigeants, qui ont présenté leurs réalisations aux autres pays lors d'une table ronde, ont déclaré que renforcer la sécurité nucléaire et empêcher les attentats terroristes nucléaires sont au sommet de leur agenda national, selon un porte-parole du sommet.

"Les résultats du Dîner de travail ont révélé que des progrès importants avaient été enregistrés depuis 2010", a déclaré le secrétariat préparatoire dans un communiqué de presse.

Mardi, les participants seront en plénière et participeront à un déjeuner de travail avant que le président Lee Myung-bak n'organise une conférence de presse pour présenter les points forts du sommet.

Le communiqué de Séoul devrait réaffirmer les engagements pris pour minimiser l'utilisation d'uranium hautement enrichi et de plutonium, et élargir les discussions sur la sûreté nucléaire dans le contexte de la sécurité nucléaire suite à la crise nucléaire au Japon.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 26 mars
Sélection du Renminribao du 26 mars
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine