Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.03.2012 08h44
La Déclaration de Séoul appelle à des mesures de sécurité nucléaire plus strictes

Au terme du Sommet sur la sécurité nucléaire qui vient de s'achever ce mardi à Séoul, plus d'une cinquantaine de dirigeants du monde entier ont appelé à prendre des mesures plus strictes pour éviter que les matières nucléaires sensibles ne se retrouvent entre de mauvaises mains.

La Déclaration de Séoul, adoptée à la fin de ces deux jours de sommet, a pour l'essentiel réaffirmé les objectifs fixés il y a deux ans lors du sommet inaugural à Washington, à savoir sécuriser les matières pouvant servir à la fabrication d'armes, tels que l'uranium hautement enrichi et le plutonium séparé, réduire les stocks et empêcher le trafic illégal de matières nucléaires.

Considérant que le terrorisme nucléaire est "l'un des plus grands défis menaçant la sécurité internationale", les dirigeants se sont engagés à "travailler pour renforcer la sécurité nucléaire, réduire la menace du terrorisme nucléaire, et empêcher les terroristes, criminels et autres individus non agréés à acquérir des matières nucléaires".

Parmi les ajouts notables, on peut remarquer que les Etats ont été appelés à ratifier au niveau national les amendements à la Convention sur la protection physique des matières nucléaires (CPPMN) qui ont été apportés en 2005, afin qu'ils puissent entrer en application d'ici 2014.

La CPPMN, signée à l'origine en 1980, est la seule convention légalement contraignante en termes de protection physique des matières nucléaires. Les amendements pourront entrer en vigueur une fois que deux tiers des Etats membres les auront ratifiés.

Faisant suite à la Déclaration de Washington, les six pages de la Déclaration de Séoul encouragent également les Etats à prendre des mesures pour réduire l'usage civil de l'uranium hautement enrichi d'ici 2013 et promouvoir à la place l'utilisation d'uranium faiblement enrichi.

En outre, les dirigeants réunis à Séoul ont appelé à mettre en place des mesures de sécurité et de sûreté nucléaires "de manière cohérente et synergique", ce qui reflète les préoccupations internationales concernant la sûreté des centrales nucléaires suite à la crise nucléaire causée par le tsunami survenu au Japon.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine