Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 28.03.2012 13h13
A Séoul, Ban Ki-moon propose des mesures contre la menace nucléaire

A un Sommet sur la sécurité nucléaire à Séoul, en République de Corée, le secrétaire général Ban Ki-moon a proposé mardi des mesures pour désamorcer la menace nucléaire, notamment un contrôle plus strict des matières fissiles et un renforcement de la lutte contre le financement du terrorisme.

« La perspective du terrorisme nucléaire menace la sécurité internationale. Nous sommes unis dans notre détermination à désamorcer cette menace », a-t-il dit dans un discours lors de la session plénière du Sommet de Séoul, qui dure deux jours.

M. Ban a souligné la nécessité de consolider l'architecture de sécurité nucléaire dans le monde par une adhésion universelle aux instruments internationaux et par un mécanisme d'examen rigoureux. Rappelant que l'ONU est l'instance universelle pour empêcher les terroristes d'utiliser ou d'acquérir des armes nucléaires, il a indiqué qu'il convoquerait une réunion de haut niveau cet automne pour aider à renforcer le cadre juridique sur la prévention du terrorisme nucléaire.

Il a ajouté qu'il était également important de lutter contre le financement du terrorisme et il s'est félicité de la participation d'Interpol au sommet, étant donné l'importance du rôle des douanes et de la police. Le secrétaire général a également estimé qu'un contrôle plus strict des matières fissiles était un autre domaine crucial qui méritait une plus grande attention.

« Il y a eu certains progrès, mais soyons clairs : le monde a besoin d'un traité vérifiable et contraignant sur les matières fissiles », a-t-il dit. Selon lui, l'impasse actuelle à la Conférence des Nations Unies sur le désarmement (CD) est « inacceptable » et il a appelé les membres de ce forum à entamer immédiatement des négociations sur un traité interdisant la production de matières fissiles pour les armes nucléaires.

« La pertinence de la Conférence sur le désarmement est en jeu », a déclaré M. Ban. « Si l'impasse n'est pas résolue au cours de la session de 2012, la communauté internationale doit explorer des voies alternatives. ».

Le secrétaire général de l'ONU a mis en évidence la nécessité de renforcer le lien entre la sécurité nucléaire et la sûreté nucléaire. « Je me réjouis de la réaffirmation par ce Sommet de nos objectifs communs de désarmement nucléaire, de non- prolifération et d'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire, et j'appelle à la mise en oeuvre intégrale des engagements pris », a-t-il dit.

Il a également souligné la nécessité de faire entrer en vigueur le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires, en précisant que « la meilleure façon d'éliminer la menace nucléaire partout est d'éliminer partout les armes nucléaires. »

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine