Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 29.03.2012 09h01
Mme Clinton appelle Damas à concrétiser par des actions immédiates son acceptation du plan de paix de M. Annan

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a appelé le gouvernement syrien à prendre des actions immédiates après que ce dernier a dit accepter le plan de sortie de crise proposé par l'émissaire conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan.

Le gouvernement syrien a écrit à M. Annan en indiquant qu'il acceptait le plan en six points approuvé par le Conseil de sécurité de l'ONU, lequel inclut, entre autres, la cessation de toute forme de violence armée, l'accès à l'assistance humanitaire et le dialogue entre le gouvernement et l'opposition, a déclaré plus tôt le porte-parole de M. Annan dans un communiqué.

La décision des autorités syriennes a été généralement bien accueillie par la communauté internationale.

Répondant aux questions des journalistes après une rencontre à Washington avec son homologue estonien Urmas Paet, Mme Clinton a indiqué : "Nous jugerons du sérieux et de la sincérité d'Assad sur ce qu'il fait, et non pas sur ce qu'il dit". "S'il est prêt à mettre un terme à ce sombre chapitre de l'histoire de la Syrie, il peut le prouver en donnant immédiatement l'ordre aux forces du régime de cesser le feu et de se retirer des zones habitées", a-t-elle souligné.

Mme Clinton a également appelé l'opposition syrienne à adopter une "position unifiée" et à présenter sa "vision" lors de la deuxième conférence des Amis de la Syrie prévue dimanche à Istanbul, en Turquie.

Elle a aussi exhorté l'opposition syrienne à démontrer sa volonté d'ouverture à tous les courants et sa détermination à protéger les droits de tous les Syriens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine