Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.03.2012 13h19
Le ministre japonais de la Défense ordonne aux Forces d'auto-défense d'intercepter la fusée de la RPDC si nécessaire

Le ministre japonais de la Défense Naoki Tanaka a officiellement ordonné vendredi aux Forces d'auto-défense d'intercepter si nécessaire la fusée que la République populaire démocratique de Corée (RPDC) déclare vouloir lancer.

Le ministre a émis cet ordre trois jours après avoir demandé mardi aux Forces d'auto-défense de prendre des mesures préventives contre le tir de fusée de la RPDC, un lancement que le Japon et plusieurs autres pays considèrent comme une couverture pour un test de missile balistique longue portée.

L'ordre a été émis après que M. Tanaka et les autres membres du cabinet eurent confirmé leur ligne politique sur cette question, au cours du Conseil de sécurité du Japon, présidé par le Premier ministre Yoshihiko Noda, ont rapporté les médias locaux.

Par ailleurs, la Force d'auto-défense terrestre du Japon déploiera dans les zones où la fusée risque de dévier de sa route des équipes de secours aéroportées, spécialement formées pour faire face aux désastres, ont indiqué les médias.

La RPDC a annoncé plus tôt qu'elle allait lancer un "satellite d'observation de la Terre", le Kwangmyongsong-3, au moyen d'une fusée longue portée, et que le satellite serait lancé entre le 12 et le 16 avril depuis un pas de tir situé dans la province de Phyongan, dans le nord du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine