Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.04.2012 13h44
Yémen: Al-Qaïda s'empare d'une base militaire, 28 morts dans les combats

Des activistes de la branche d'Al-Qaïda basée au Yémen ont pris samedi le contrôle d'un site militaire dans la province instable de Lahj, dans le sud du pays, après de violents affrontements avec les troupes gouvernementales, au cours desquels vingt soldats et huit militants ont été tués, a fait savoir à Xinhua un officier.

Des activistes ont lancé un assaut sur une caserne de la 201e brigade mécanisée de l'armée yéménite dans les banlieues nord-ouest de la ville de Jaar, qui est contrôlée par les insurgés, dans la province de Lahj. Ils ont tué au moins 20 soldats et ont déclenché deux explosions sur ce site militaire, a indiqué l'officier yéménite sous couvert d'anonymat.

Au moins huit militants d'Al-Qaïda ont été tués et des dizaines d'autres combattants des deux camps ont été blessés lors des affrontements, a-t-il ajouté.

Après trois heures de combats acharnés, les soldats ont quitté la base militaire et se sont retirés de la région, a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, dans un message envoyé à Xinhua samedi, un porte-parole d'Al-Qaïda a indiqué que son groupe avait tué au total 30 soldats au cours de l'attaque contre ce site de l'armée.

"Nos combattants ont attaqué une base militaire. Ils ont tué plus de 30 soldats et beaucoup d'autres ont capitulé. [...] Nous avons réussi à prendre la base avec ses armes lourdes, ses chars et ses véhicules blindés", indique le message.

Les activistes d'Al-Qaïda, qui ont tiré profit du contexte conflictuel à l'intérieur du pays, ont pris le contrôle de plusieurs villes dans les provinces d'Abyane et de Shabwah après de violents combats contre les forces gouvernementales, qui sont appuyées par des drones américains.

En janvier 2009, les groupes affiliés à Al-Qaïda présents en Arabie saoudite et au Yémen se sont officiellement regroupés en fondant Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA).

Les actions d'AQPA montrent l'ampleur de la tâche pour le nouveau président du pays, Abd al-Rab al-Mansour al-Hadi, qui a remporté le soutien des principales forces politiques yéménites, et qui bénéficie de l'appui des Etats-Unis et de l'Arabie saoudite.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis