frenchChine|Economie|International|Afrique|Culture|Vie Sociale|Sport|Sci-Edu|Tourisme|Environnement

Protestations non violentes contre l'OTAN à Bruxelles

02.04.2012 09h38     Source: xinhua

De 500 à 1.000 manifestants se sont rassemblés dimanche devant le siège de l'Organisation du traité de l'Atlantique du Nord (OTAN) dans la capitale belge de Bruxelles, dans le cadre des protestations "NATO Game Over" contre "le danger de cette alliance militaire à la paix mondiale", tandis que plus de policiers ont été mobilisés pour renforcer la sécurité du quartier général de l'OTAN.

Les protestataires sont venus d'une dizaine de pays européens, dont l'Allemagne, les Pays-Bas, la France, le Royaume Uni, la Finlande, la Suède, la Turquie, l'Italie, le Portugal et l'Espagne. Ce rassemblement a pour but d'envoyer un message au prochain sommet de l'alliance militaire transatlantique qui se tiendra du 20 au 21 mai à Chicago aux Etats-Unis : l'OTAN fait plus de problèmes qu'elle résout.

Hans Lammerant, porte-parole du mouvement Action pour la Paix qui a organisé cette manifestation non violente, a déclaré à Xinhua que "les participants ne veulent pas un bouclier antimissile, on ne veut que le désarmement". Il a dénoncé l'OTAN pour son intervention militaire en Afghanistan, en Irak et en Libye, par conséquent, ces pays se trouvent maintenant en guerre civile.

Dans son communiqué, Action pour la Paix demande aux Etats membres de l'OTAN de parvenir à un accord sur le futur rôle de quelque 200 armes nucléaires tactiques des Etats-Unis qui sont encore déployées dans cinq pays européens. "L'OTAN doit surmonter l'esprit de la Guerre Froide, rectifier sa politique nucléaire et retirer ces armes nucléaires", souligne cette organisation.

Durant les protestations pacifiques, environ 300 personnes ont été arrêtées et emmenées par la police.