Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.04.2012 16h03
Commémoration du génocide rwandais à Washington

Des survivants du génocide rwandais se sont rassemblés à Washington en mémoire des victimes de la tragédie et pour promouvoir le travail de mémoire, de réconciliation et de compréhension.

100 jours, près 800 000 victimes, de nombreuses familles détruites. Les parents de Mathilde Mukantabana, ses trois frères et ses trois soeurs ont été tués alors qu'elle était en Californie.

Mathilde Mukantabana, professeur

Université Cosumnes River

"J'espérais que la douleur partirait au fil des années. Mais ce n'est pas le cas, ça ne passe pas. La manière pour moi d'évacuer ce génocide est d'en parler."

Depuis 18 ans elle partage son temps entre l'enseignement de travail social au Rwanda et l'histoire en Californie, en aidant les Américains à comprendre le contexte humain et politique de ce génocide.

Mathilde Mukantabana, professeur

Université Cosumnes River

"Notre société a été détruite par le génocide. Arriver ensemble c'est un premier pas pour le processus de cicatrisation."

"Pensez-vous que votre famille aurait été fière de ce que vous faîtes ?"

"Je pense qu'ils le sont, oui !"

Yvette N'yombayire Rugasaguhunga

Coordinatrice de la commémoration

"Je me souviens de la façon dont j'ai été séparée de ma famille, comme tous les autres. Je me souviens quand mon père a été tué. Je me souviens quand je sautais par dessus les cadavres pour échapper à la mort."

Yvette N'yombayire Rugasaguhunga vit aujourd'hui à New York. Elle témoigne de son vécu de l'événement dans la peau d'une ado de 14 ans.

Yvette N'yombayire Rugasaguhunga

Coordinatrice de la commémoration

"Au Rwanda on ne s'identifie plus comme Hutu ou Tutsi. Cela ne signifie pas que l'on n'est plus du tout Tutsi. Cela signifie que si je vous rencontre, je ne vous demanderais pas si vous êtes Hutu. Aujourd'hui nos papiers d'identité ne mentionnent plus notre appartenance ethnique. Aujourd'hui, il est devenu difficile de savoir qui est Hutu qui est Tutsi, donc lors de cette commémoration nous sommes tous Rwandais."

La conférence réunit également des universitaires comme le docteur Margee Ensign, président de l'Université américaine du Nigéria...

... qui dit que de nombreuses personnes se servent uniquement du film hollywoodien 'Hotel Rwanda' comme référence, sans comprendre l'histoire avant ou depuis lors.

Docteur Margee Ensign, président

Université américaine du Nigéria

"C'est la meilleure expérience de réconciliation au monde. Les tueurs vivent aux côtés des victimes. Il y a donc un autre angle que nous devons prendre en compte. Le système juridique que les Rwandais utilisaient, le 'Gacaca', un système de justice et de réconciliation basé sur la communauté, permettra de garder en mémoire ces histoires pour plus d'une génération encore."

Lors de la commémoration, l'administration Obama présente toute sa sympathie aux survivants. Mais le défi demeure entier pour prendre conscience et de comprendre l'une des pires tragédies humaines de l'époque contemporaine.




Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Les Etats-Unis sont responsables de la hausse des dépenses militaires en Asie
L'aide aux pays en développement victime de la récession mondiale
Position ferme sur les prix des maisons