Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 15.04.2012 11h18
Syrie: le Conseil de sécurité de l'ONU vote samedi sur un projet de résolution autorisant des observateurs

Le Conseil de sécurité de l'ONU devrait se réunir samedi matin pour voter sur un projet de résolution autorisant le déploiement des premiers éléments d'une mission d'observateurs militaires non armés en Syrie, a annoncé tard vendredi le bureau du porte-parole de l'ONU.


Le Conseil de sécurité se réunira samedi à 11h00 (16h00 GMT) pour voter sur le projet de résolution, a déclaré à la presse le bureau du porte-parole.


Le Conseil de sécurité a repris ses discussions à huis clos sur la Syrie vers 15h00 vendredi au siège de l'ONU à New York, mais il a finalement décidé de reporter le vote du projet à samedi matin.


Les Etats-Unis, de concert avec leurs alliés, et la Russie, ont déposé vendredi respectivement des projets de résolution rivaux sur l'autorisation d'une équipe d'avance des observateurs militaires non armés en Syrie afin de surveiller le cessez-le-feu entre forces gouvernementales et combattants de l'opposition.


Les deux projets rivaux s'opposent sur les questions de savoir si la Syrie doit donner des garanties immédiates de libre accès à la mission et si le Conseil doit mettre en garde le président syrien Bachar al-Assad contre de nouvelles mesures si ce dernier ne tient pas ses engagements.


Les deux projets de résolution ont été rédigés en réponse à une demande de Kofi Annan, émissaire spécial de l'ONU et la Ligue arabe pour la Syrie, sur l'envoi d'observateurs de l'ONU pour surveiller l'application de la trêve.


Vendredi à Genève, le porte-parole de M. Annan, Ahmad Fawzi, a déclaré qu'une dizaine d'observateurs de l'ONU était prête à entrer en Syrie, où le cessez-le-feu a été "relativement respecté".


"Ce (le cessez-le-feu) n'est qu'un début d'un long chemin vers la réconciliation et la construction de l'avenir auquel les Syriens s'aspirent, où il n'y a pas de détentions sans cause, où l'application des lois garantit la paix et la sécurité dans la rue - et non les militaires," a indiqué M. Fawzi.


Dans un communiqué publié jeudi, M. Annan s'est déclaré "encouragé" par les informations selon lesquelles la cessation des hostilités en Syrie "semble se maintenir", invitant tous les Syriens à saisir l'occasion pour mettre en œuvre son plan de paix en six points.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC