Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 16.04.2012 08h50
L'influence de la Chine en Amérique latine n'est pas une source d'inquiétude pour les Etats-Unis (Maison Blanche)

L'influence croissante de la Chine en Amérique latine ne constitue pas une source d'inquiétude pour les Etats-Unis, a déclaré samedi un responsable de la Maison Blanche à Carthagène des Indes, en Colombie.

"Nous ne sommes pas inquiets du tout", a affirmé Ben Rhodes, conseiller adjoint sur la sécurité nationale en charge des communications stratégiques, lors d'un point de presse qui se tenait en marge du sixième sommet des Amériques à Carthagène.

"En fait, si vous regardez les chiffres, les Etats-Unis exportent beaucoup plus que la Chine vers l'Amérique latine", a-t-il fait remarquer, ajoutant que les Etats-Unis étaient également la première destination pour les exportations en provenance d'Amérique latine.

Considérant les investissements chinois dans la région comme un "signe positif", il a relevé que cette région voyait progressivement se développer ses propres marchés et sa propre classe moyenne, ce qui signifiait en conséquence des débouchés plus larges pour les produits américains.

"Jusqu'à présent, nous considérons le rôle joué par la Chine dans les investissements et le commerce avec certains pays d'Amérique latine comme une source de bénéfices potentiels", a-t-il ajouté.

Le président Barack Obama participe au 6e sommet des Amériques qui se tient depuis samedi à Carthagène des Indes, une ville touristique colombienne située au bord de la mer des Caraïbes. Il cherche entre autres à renforcer le commerce et les investissements américains dans la région.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »
Commentateur du Quotidien du Peuple : soutenons fermement la juste décision du Comité central du PCC