Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 17.04.2012 08h37
Les observateurs de l'ONU prêts à entamer leur mission en Syrie

Le chef de la première équipe d'observateurs de l'ONU déployée en Syrie a déclaré lundi que ses collègues étaient impatients de se mettre au travail dans ce pays déchiré par les troubles depuis plus d'un an.

"Nous allons nous organiser pour pouvoir commencer le plus vite possible. Je suis très optimiste", a déclaré lundi à la presse le colonel marocain Ahmed Himmiche, alors qu'il quittait son hôtel en compagnie de ses collègues.

L'équipe, composée de cinq observateurs, est arrivée à Damas dans la nuit de dimanche à lundi, avec pour mission de vérifier le respect du cessez-le-feu négocié par l'envoyé international Kofi Annan, une trève qui a en principe pris effet jeudi dernier.

L'équipe est arrivée à peine un jour après que le Conseil de sécurité de l'ONU eut donné son aval à la mission, et a été rejointe lundi par quatre autres observateurs. Elle sera progressivement renforcée par d'autres équipes dans les jours à venir, et le nombre total d'observateurs de l'ONU pourrait au final s'élever à 250.

Dimanche, le conseiller à la communication syrien Buthiana Shabaan a déclaré qu'il était dans l'intérêt de la Syrie d'accueillir une mission d'observation internationale sur son territoire, dans la mesure où cela permettrait de dévoiler les crimes commis par les groupes armés dans le pays.

Par ailleurs, le quotidien d'Etat Tishrin a déclaré que le gouvernement de Damas était "satisfait" de l'envoi d'observateurs de l'ONU, dans la mesure où cette solution respectait la souveraineté nationale syrienne.

La mission des observateurs de l'ONU s'inscrit dans le cadre du plan en six points proposé par Kofi Annan pour tenter de trouver une solution à la crise syrienne. Ce plan prévoit entre autres un retrait des troupes combattantes de toutes les zones habitées avant le 10 avril, puis un cessez-le-feu général à partir du 12.

A l'heure actuelle, il semblerait que les violences dans le pays aient effectivement diminué par rapport aux mois précédents, mais des attaques et des combats sporadiques ont néanmoins encore été signalés depuis le début de cette fragile trève il y a cinq jours.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »