Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.04.2012 08h16
Transport d'armes pour la Syrie : Djibouti rejette l'accusation

Suite aux informations publiées par le magazine allemand "Der Spiegel" selon lesquelles un navire allemand a transporté du matériel militaire iranien pour la Syrie via Djibouti, les autorités du Port de Djibouti ont rejeté formellement "ces accusations calomnieuses".

Selon le directeur général du Port Autonome International de Djibouti, M. Saad Omar Guelleh, l'Atlantic Cruiser, bateau incriminé, a bel et bien effectué un séjour à Djibouti du 3 au 7 avril 2012, mais n'a opéré le moindre embarquement à son bord durant ce temps.

"L'Atlantic Cruiser a seulement débarqué cinq conteneurs de matériels civils destinés à l'Ethiopie" a-t-il déclaré, en précisant par ailleurs qu'aucune trace de navire iranien ayant récemment accosté au Port de Djibouti n'a été relevée à l'issue des vérifications du registre, bien à jour, des mouvements de bateaux venant ou quittant Djibouti.

"Le gouvernement comme les autorités du Port de Djibouti sont vigilants quant au strict respect des résolutions des Nations Unies", a martelé le directeur général du Port.

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel a publié un article arguant que le navire "Atlantic Cruiser", appartenant à l'armateur allemand Bockstiegel, avait pris dans sa cargaison dans le port de Djibouti des armes destinées au régime de Bachar al-Assad, qui étaient auparavant sur un cargo iranien.

Samedi dernier, les autorités allemandes ont annoncé l'ouverture d'une enquête sur un cargo de propriété allemande qui aurait tenté d'acheminer des armes venues d'Iran au régime syrien.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Présidentielle française 2012 : qui sera le gagnant ?
Un « plus grand rôle » pour les économies émergentes
Assistance à l'Afrique pour qu'il puisse y naître un « mécanisme producteur du sang »